N GOLA N 5 S'ASSOCIER! POUR QUOI FAIRE?

Tamanho: px
Começar a partir da página:

Download "N GOLA N 5 S'ASSOCIER! POUR QUOI FAIRE?"

Transcrição

1 N GOLA N 5 EDITORIAL S'ASSOCIER! POUR QUOI FAIRE? Quand on jette un regard autour de nous, il ressort un double sentiment; celui d'appartenir à une entité bien définie d'une part, et celui de combler un besoin de communication afin d'éviter l'isolement d'autre part. Si ce regard se tourne vers les horizons lointains, vers notre pays l'angola, nous nous rendons compte de l'ampleur de l'action à entreprendre pour venir en aide à nos frères et soeurs démunis, déshérités, victimes d'une longue et tragique guerre. Tout le monde sait que vingt ans d'indépendance de notre pays n'ont pas permis de donner au peuple angolais la paix, la prospérité et la justice auxquelles tout peuple a droit. Dans ce monde en perpétuel mouvement, toute action individualiste est souvent marginalisée. Elle se caractérise d'ailleurs par la naissance des comportements égoïstes; parfois irréfléchis voire irresponsables. C'est pourquoi, mettre en commun nos énergies et nos aspirations, c'est donner un caractère multidimensionnel à notre action. La création, à cet effet, d'une structure ou des structures adéquates est la condition primordiale de l'efficacité dans tout ce que nous pouvons entreprendre ensemble. A ce sujet, nul ne peut méconnaître que le "projet focal" de la plupart d'entre nous angolais de l'étranger est le "retour au pays". Il s'explique d'ailleurs par des "navettes" entre pays d'accueil et pays d'origine qu'effectuent beaucoup de nos compatriotes ou par l'envoi des biens de toute nature que font d'autres compatriotes dans le but de participer d'une manière ou d'une autre au développement du pays. Mais combien de fois tous ces compatriotes sont déçus parce qu'ils ont été victimes du pillage, du manque d'un cadre juridique pour la défense de leurs intérêts, des droits de l'homme dans le pays. Bref, ils sont victimes à la fois de la guerre et de l'incapacité du pouvoir de garantir la sécurité des biens et des hommes. Partant de ces observations, nous pouvons déduire que l'engagement dans un groupe est un facteur déterminant et très positif, car il implique une volonté de cheminer vers la naissance d'une nation prospère, plus juste pour tous. Ne dit-on pas que l'union fait la force? Ainsi, l'association des Angolais de Suisse est par conséquent un cadre authentique de promotion sociale; par son aspect relationnel entre les angolais, par des rencontres, par ses actions humanitaires en faveur de la population angolaise victime de la guerre et par tant d'autres initiatives pour la défense des intérêts tant au niveau du pays d'origine qu'au niveau du pays d'accueil. Par le biais de sa revue "N'Gola" ainsi que par des conférences et débats, elle est un instrument de conscientisation, de communication et de promotion culturelle. Enfin, l'association est également une "école de la vie" par laquelle on apprend à se connaître, à connaître les autres, à les supporter et à se respecter mutuellement. Dans le même contexte, elle sert à développer à tout angolais le patriotisme, l'esprit d'abnégation, de bénévolat, le sens de l'humanisme, de responsabilité, de sacrifice et encore l'apprentissage de la démocratie. Ces vertus que nous essayons de cultiver avec sérieux et pragmatisme guident notre action. Dans sa douzième année d'existence et dans la vingtième année de l'indépendance de notre pays, l'association des Angolais de Suisse renforce ses structures en les adaptant aux défis futurs. L'organisation actuelle est donc appelée à évoluer dans le sens du rationnel. C'est pourquoi, par la création des Sections, d'une part, nous intégrons la dimension multicantonale nécessaire à l'équilibre régional et les aspirations spécifiques des adhérents. Et, d'autre part, par l'institution des commissions spécialisées, à l'exemple du Centre d'etudes et de Développement pour l'angola (CEDA) et de l'aide pour l'angola (APA), nous entendons 1

2 mieux cerner les problèmes spécifiques qui se posent dans notre communauté et dans notre pays. Ainsi, l'aspect développement est intégré dans notre projet central; de même, nous pouvons envisager de porter une "aide humanitaire d'urgence" à notre peuple avec "àpropos". A la question "s'associer, pour quoi faire?", nous devons alors répondre: pour aider, développer, communiquer, conscientiser et projeter notre avenir, celui de nos enfants et de notre pays dans un Angola plus juste, paisible et démocratique. L'association est donc le cadre le mieux indiqué pour regrouper les angolais tout en respectant la liberté d'appartenir à la mouvance politique de leur choix. S'associer, c'est vivre sa liberté dans une dynamique communautaire à responsabilités partagées, mettre en priorité l'identité nationale et inciter les autorités politiques à instaurer une démocratie répondant à nos valeurs. Pedro Kiangebeni. ACTIVITES DE L'ASSOCIATION 537 SIGNATURES POUR LA PAIX EN ANGOLA Les Angolais de Suisse réunis au sein de "l'association des Angolais de Suisse", et en collaboration avec l'action Planalto Angolais, ont manifesté le 25 février dernier devant le Palais des Nations à Genève. A l'issue de cette manifestation à caractère pacifique et sans couleur politique, une pétition réunissant 537 signatures des Angolais de Suisse et Amis de l'angola a été remise au représentant du Secrétaire Général des Nations Unies. De par leurs compétences, les Nations Unies se sont engagées à transmettre ladite pétition aux belligérants (MPLA et UNITA) ainsi qu'aux gouvernements impliqués dans le processus de pacification de l'angola. L'objectif était d'encourager les responsables politiques angolais à respecter l'accord de paix signé le 20 novembre dernier à Lusaka (Zambie), à honorer leurs engagements pour la reconstruction du pays, d'inviter le Conseil de Sécurité à intensifier les démarches en faisant pression sur les parties au conflit qui ravage l'angola et à accélérer le processus afin que l'angola retrouve une paix durable. Dans son mot de circonstance, M. Keto Yama Décant, Président de l'association, a attiré l'attention de toute la communauté angolaise répartie à travers le monde en l'invitant à réagir dans le même sens que les Angolais de Suisse, car "le rétablissement de la paix et la reconstruction du pays, l'angola, dépendent surtout de l'apport de tout Angolais".Décant K. DEUXIEME ANNIVERSAIRE DE LA JOURNEE SANGLANTE A LUANDA L'Association des Angolais de Suisse a organisé dans toutes les grandes villes de Suisse romande (Berne, Fribourg, Genève et Lausanne) où nos sections sont déjà fonctionnelles, des cérémonies religieuses commémorant l'anniversaire de la journée sanglante du 22 janvier 1993 à Luanda où beaucoup de nos compatriotes Bakongo et Ovimbundu ont été massacrés. Ces cérémonies qui ont eu lieu vers la fin du mois de janvier et au courant du mois de février dans les villes précitées s'inscrivaient dans le cadre de la solidarité et de la compassion au peuple angolais martyr. Cependant, à l'issue de ces cérémonies, une pétition a été adressée au gouvernement ainsi qu'au parlement angolais, leur exigeant le rapport définitif de la commission parlementaire sur l'enquête qui a été faite à ce sujet, tel que promis par le cabinet de la présidence de la république dans sa lettre du 16 mars Décant K. 2

3 ELECTIONS DANS LES SECTIONS Le mandat de la plupart des Comités des Sections pour l'exercice 1994/1995 est arrivé à terme. Plusieurs d'entre elles ont recouru aux élections pour pouvoir choisir les nouveaux dirigeants. A l'exemple de la Section de Fribourg qui a connu l'arrivée de trois membres dans leur exécutif. La Section de Genève, quant à elle, a connu une crise de candidature au niveau de l'exécutif. Ainsi, le comité fonctionnant en système collégial est réduit provisoirement à trois membres pour permettre aux autres de se décider. Actuellement, les dirigeants de la Section de Genève sont: MM. Dindanda Funumvuadio, Eduardo Lubanzadio et Jean-Robert Sala Sasumuna. A Fribourg,, l'équipe dirigeante pour l'année 1995/1996 est composée de M. Lukalakele Emmanuel (Président), secondé par les entrées de MM. João Mazitu, Fernando Lukau, Simão Vambala et Patrick Luyindula (ex-vérificateur des comptes) à l'exécutif de la région. Messieurs Fernando Mfulutoma (Président sortant) et Nsamu Mia-Kanda (Conseiller sortant) briguent les postes des Vérificateurs des comptes de la Section de Fribourg. Quant à la Section de Lucerne créée au mois d'octobre dernier, elle est actuellement au niveau de l'approbation du Règlement d'ordre Intérieur. Une commission statutaire, composée de MM. Mario Pedro Mateus, Levo Alvaro et Mayingi Mavuidi se charge des affaires courantes de la Section et fixera dans un bref délai la date de l'élection des membres du Comité. Décant K. L'ECLOSION DU "CEDA" Comme nous vous l'avions annoncé dans le précédent numéro, un groupe de réflexion sur l'avenir de l'angola a vu le jour à Genève. Une commission ad hoc, après plusieurs séances de travail a rendu ses conclusions sur l'avant-projet de ce groupe devant une quarantaine d'angolais, réunis dans la salle de la "Barque" à Genève. Après plusieurs débats d'idées, la majorité de participants ont approuvé l'appellation telle que proposée par ladite commission: "Centre d'etudes et de Développement de l'angola" (CEDA). La commission a ensuite sollicité la collaboration des membres de l'assemblée pour l'élaboration du document dans lequel seront tracées les grandes lignes des objectifs à atteindre. Il a été convenu d'appeler ce document: "La charte pour la reconstruction de l'angola, l'unité nationale et le progrès social". Ainsi, le CEDA étant une commission permanente de l'association des Angolais de Suisse, nécessite la participation de tout Angolais indépendamment de son appartenance politique, religieuse ou associative. Décant K. APPEL A L'UNION, A LA SOLIDARITE ET A LA PRISE DE RESPONSABILITE Le Comité Exécutif de l'association, en date du 11 mars 1995, a réuni autour d'un repas tous les dirigeants de l'association, depuis sa création jusqu'à ce jour, accompagnés de leurs épouses, pour réfléchir ensemble de l'avenir de l'association. Cette rencontre a été marquée par la distribution des "primes de reconnaissance" à tous ceux qui ont fourni des efforts considérables et bénévoles pour la bonne marche de l'association. Dans son mot de circonstance, M. Keto Yama Décant, président de l'association, a rappelé que "l'association n'est pas et ne peut pas être un endroit où les débats d'idées doivent se 3

4 transformer en règlements des comptes entre individus mais plutôt, un milieu où les idées sont soumises à la discussion pour faire jaillir la lumière, un milieu qui doit favoriser l'épanouissement mental de chaque membre, un milieu dans lequel nous devons tous participer à l'édification de l'association et cela directement ou indirectement au développement de notre pays Angola". Il a poursuivi en disant que "dans un monde hétérogène, pluraliste, où côtoient et vivent ensemble des individus de toutes tendances religieuses, philosophiques ou idéologiques, des individus de tous les niveaux d'instruction, nous ne pouvons pas créer des ghettos catégoriels. C'est pourquoi la confrontation des opinions entre nous est une source de tolérance, de compréhension et de l'apprentissage à la vraie démocratie". Ensuite, il a souhaité que tous les anciens dirigeants et les membres se rassemblent au sein de l'association afin de s'unir et de créer des synergies. "Un membre qui quitte l'un des organes d'une association doit rester membre à part entière de cette association", a-t-il précisé. Enfin, il a beaucoup insisté sur le rôle combien important que tous les membres ont à jouer: celui de sortir nos compatriotes d'une attitude passive, d'abandon, de démission qui consiste simplement à dire à tort ou à raison, que là où il y a des noirs, rien ne peut marcher. Et, celui de les sortir également d'une attitude de résignation, de fuite de responsabilité vis-à-vis de notre pays. Car beaucoup d'entre nous ont l'habitude de dire que "de toutes les façons, ce n'est pas moi, ni vous, qui allons sortir ce pays, l'angola, de tous les maux dont il souffre." Est-ce qui alors?, s'est interrogé Monsieur le président. A méditer! La Rédaction. SAVIEZ-VOUS QUE... Monsieur Kiala Kialuma Djuma de Thörishaus a été hospitalisé pendant 3 mois à l'hôpital de l'île de Berne suite à un accident de circulation routière survenue le 28 novembre Sorti de l'hôpital le 22 février 1995, il est interné actuellement dans un centre psychopathologique à Berne pour y suivre une thérapie. Mademoiselle Veronica Kuba, 12 ans, fille de Mado et Antonio Kuba de Mendrisio (Tessin), participe à la redaction du bulletin trimestriel de son école intitulé "TUTTO SU...". Dans le dernier numéro, sorti avant les fêtes de Noël et de nouvel an, elle a interviewé sa maman sur la géographie de notre pays l'angola. La commission de rédaction encourage cette gamine de persévérer dans ce domaine et demande à tous les enfants qui veulent diffuser leurs articles de les envoyer à l'adresse de l'association. Mademoiselle Elisabeth Esteves Malonga, 9 ans, fille de Maria et Esteves Ntimunsende, est sortie deux fois championne (1994 et 1995) de la Jura-Bernoise en Gymnastique Artistique et une fois en quatrième place dans la même discipline au niveau du canton de Berne. HOMMAGE A CEUX QUI NOUS QUITTENT... Il y a dix ans exactement disparaissait une figure marquante de notre communauté. C'est Emmanuel Fuki. Il est l'un des pères fondateurs de notre association. A ce titre, nous lui rendons un hommage particulier pour son action dans la volonté d'unir les angolais de suisse. En nous quittant inopinément en 1985, il laissa un grand vide. Vide que nous essayons de combler en s'inspirant pleinement de sa pensée, de ses idéaux et de son amour patriotique, fondement de notre appartenance à ce groupe appelé ASSOCIATION. Pour bon nombre d'entre nous, Fuki fut à la fois un père, un frère et un ami. Grâce à ses qualités morales et intellectuelles remarquables, il était apprécié et admiré de tous. La dynamique de son action 4

5 était guidée par des vertus "bantou" que sont: la générosité, la fraternité, la solidarité, l'hospitalité et la sagesse. C'est ainsi qu'il a accueilli, encadré et guidé sans réserve beaucoup de jeunes angolais qui arrivaient pour la première fois en Europe. Dix ans après, nous disons merci M. Emmanuel Fuki. Toute notre profonde gratitude pour ta simplicité et ton amour envers les autres. Que ton âme et ton esprit reposant paisiblement dans la cité divine continue à guider notre action. A jamais. Pedro Kiangebeni. ACTIVITES INTERASSOCIATIONS APPEL DE FRIBOURG en faveur de l'unité d'action des associations africaines de Suisse et de la reconstruction de l'afrique En cette période d'incertitudes, de grave crise économique et morale, et de troubles généralisés sur le continent africain, Face à la marginalisation quotidienne des communautés africaines en Europe et en Suisse en particulier, Et devant la multiplicité croissante en Suisse de structures associatives regroupant Africains et Africaines (avec, souvent, des Suisses), mais travaillant en ordre dispersée, Nous, Associations africaines de Suisse, réunies dans le cadre d'assises générales, en pleine communion avec nos frères et soeurs de la diaspora et sur le continent, Appelons les communautés africaines en Suisse à jeter les bases de leur unité d'action, afin d'oeuvrer efficacement: - pour le renforcement de l'espace africain en Suisse en particulier et en Europe en général; - pour la promotion de la fraternité, de l'amitié et de la solidarité au sein de la grande famille des Africains résidant en Suisse; - pour le réarmement moral des Africains face au devenir du continent et à ses défis; - pour la dignité, le rayonnement et le renom de l'afrique. Recommandons aux communautés africaines en Suisse: - l'élimination des préjugés raciaux, sociaux, économiques et culturels, aussi bien que celle de la peur, de la méfiance et de la haine entre Africains, afin de faciliter les échanges et les rencontres entre les communautés africaines de Suisse; - le renforcement d'un dialogue utile entre les communautés africaines de Suisse - et entre celles-ci et les communautés suisses et étrangères -, afin de réaliser de manière effective unité de la Maison commune africaine en Suisse, dans leur diversité et leur variété; - la promotion de ce dialogue dans un esprit constructif autant que de tolérance, de respect mutuel, d'égalité, et de solidarité agissante, afin de mieux participer aux côtés des forces vives de l'afrique - et à partir de la Suisse - à la reconstruction et au renouveau de notre continent dans la paix et la justice; - la mise en place, dès que possible, d'une ou de structures permanentes échanges, de rencontres et de collaboration à même de favoriser la coordination de nos activités, le développement des synergies, ainsi qu'un travail plus efficace dans le sens de ce renouveau et de cette reconstruction; - la promotion et la réalisation d'initiatives communes allant également dans ce sens, autant qu'un soutien mutuel aux initiatives similaires de l'une ou l'autre des associations africaines de Suisse, afin de renforcer davantage notre cohésion et de garantir de meilleurs résultats et un plus grand retentissement; 5

6 - le soutien de et la participation à tout effort ou initiatives tendant à instaurer en Afrique de véritables Etats de droit et des sociétés authentiquement démocratiques et dynamiques, afin de contribuer à une refondation de l'afrique, à son renouveau et à sa reprise en main par ses filles et fils. Appelons par ailleurs les gouvernements africains à plus de responsabilisation face au devenir de nos Etats, ainsi que, également, à unité d'action, afin de sortir l'afrique de la profonde crise économique, politique et morale dans laquelle elle semble s'enfoncer. Recommandons aux gouvernements africains: - de renoncer à la répression militaro-policière, à l'usage de toutes formes de torture, à la création des divisions et des conflits sur des bases ethniques et/ou religieuses, aux affrontements entre Etats voisins, afin de favoriser l'instauration d'etats de droit et à l'avènement de la paix à l'intérieur et à l'extérieur des Etats africains; - d'abandonner les politiques de développement dictés souvent par l'extérieur et conçues sans la participation des populations africaines, afin de permettre la reconstruction de l'afrique par l'ensemble des filles et fils; - d'oeuvrer pour une véritable promotion de la coopération interafricaine, moyen privilégié de l'intégration résolue de l'afrique et son unité, afin de permettre à l'afrique de nos pères de corriger son destin et d'affirmer sa place dans le concert des peuples et des nations, dans l'honneur et la dignité retrouvés. Appelons enfin la communauté internationale et la Suisse en particulier à ne pas entraver et à soutenir plutôt les efforts des Africains, à l'intérieur comme à l'extérieur du continent, en faveur du renouveau et de la reconstruction de leurs pays, afin de multiplier les chances de voir l'afrique s'affirmer comme un partenaire à part entière. Recommandons à la communauté internationale et à la Suisse en particulier: - de créer pour les communautés étrangères, notamment africaines, établies sur leur sol un climat plus accueillant, de tolérance, afin de ne pas laisser le racisme et la xénophobie rampants mettre en danger la cohabitation paisible dans le village planétaire ainsi que les liens qui unissent naturellement le genre humain; - de soutenir les démocraties (re)naissantes ainsi que les actions des communautés de base cherchant à s'en sortir d'elles-mêmes, afin de favoriser les conditions de progrès et d'un développement durable dans nos pays et sur le continent, garantie d'une paix pour l'ensemble de la planète. Décidons, en ce jour, la création d'un groupe de travail en vue de la coordination de toutes les associations africaines de Suisse. Par le présent Appel, avec ses recommandations, nous, Associations africaines, affirmons notre présence en Suisse, nos liens avec la mère Afrique et sa place dans le monde. Ensemble, nous parviendrons à affirmer la personnalité africaine dans son expression, ses espoirs et son dynamisme, à l'heure de renouveau et de la reconstruction du continent. C'est à cela que devra servir notre unité d'action. Concernant la pétition pour la paix en Angola Le Cercle des Africains du Tessin (Suisse), à travers son comité exécutif, s'associe à cette pétition pour la paix et au respect des accords de cessez-le-feu signés à Lusaka (Zambie). La communauté africaine de Tessin est sensiblement en faveur d'une paix durable en Angola. Avec l'espoir que cette fois-ci la paix sera définitive, veuillez recevoir, Messieurs, nos encouragements et nos salutations fraternelles. Le Comité Exécutif de CAT Ndeko Kanga Afonso, Président. 6

7 DOSSIER CABINDA : UMA PROBLEMÁTICA DE SOCIOLOGIA POLÍTICA A LUZ DE TRAçADOS FRONTEIRIçOS EM ÁFRICA La situation politique créée au lendemain des premières élections générales du mois de septembre 1992 en Angola a conduit les observateurs à se pencher sur la problématique de l'enclave de Cabinda. M. Lukombo tente, à travers son travail, de fournir quelques éléments de réponses aux interrogations que soulève ce problème épineux sur le plan strictement sociologique. Une façon de contribuer au débat. Il ne s'agit pas d'une étude militante, mais plutôt d'un travail de recherche qui s'inscrit dans un cadre général de la réalité africaine et de la région, en particulier. Cette étude a le mérite de poser le concept des frontières dans leur complexité. Malgré leur caractère artificiel, plusieurs Etats africains ont opté après l'indépendance de conserver, et plus de défendre le tracé tel qu'il a été délimité par les colonisateurs. A titre d'information, une bonne partie de cette réflexion a été publiée dans le "Jornal de Angola" au courant de l'année passée. Nous publions l'intégralité de ce dossier dans les colonnes de N'Gola en trois parties dont voici la première. Introdução A conjuntura política que o país atravessa, caracterizada pela situação de guerra reacesa, após as primeiras eleições realizadas em Angola nos dias 29 e 30 de setembro, não deixa os observadores avisados em debruçarem-se sobre a problemática do enclave de Cabinda na complexidade da sua dimensão. A priori, não se trata neste pequeno trabalho de defender uma posição que possa ser interpretada como uma caução à causa protagonizada por uma organização política ou partidária qualquer. A nossa preocupação fundamenta-se, a partir de bases objectivas, que consideram a política como um facto social que não deve ser estudado duma forma isolada, mas sim na sua totalidade e globalidade, em equilíbrio harmonioso com outros factores. É de conhecimento geral que a pesquisa em ciências sociais e humanas no nosso país, principalmente em sociologia política, tem pouca tradição e pouco divulgada. Os estudos realizados neste ramo são escassos, duma forma geral, a discussão sobre o fenómene "política" é bem alimentada com diferentes tomadas de posições pelo público. Como formado e estudioso em ciências sociais tentamos abordar este tema tão polémico; com esperanças de que as nossas opiniões, por mais limitadas que sejam, possam despertar interrogações e novos questionamentos capazes de melhor enriquecer o debate em torno do tema. Evitaremos, por razões de limitações próprias, em entrar em pormenores de ordem políticojurídica, e mesmo históricas, apenas referenciando-nos num quadro geral da realidade africana e da região. 1. Quadro Geral Muitos Estados Africanos têm-se preocupado em construir no seio da herança da colonização optando quase todos em conservar e mesmo defender as fronteiras dentro dos traçados nos quais ascenderam à independência. Pois, o carâcter artificial destas fronteiras no que toca à geografia humana foi frequentemente sublinhado antes e depois da independência tanto pelos africanos como pelos observadores estrangeiros. Assim, será interessante interrogar-se a propósito dos motivos de defesa deste princípio proclamado por muitos chefes de Estado As fronteiras As fronteiras dos Estados africanos oferecem igualmente um terreno propício à uma pesquisa acerca da imagem que os próprios africanos fazem da sua situação política sobre a maneira como transpõem ou integram certos factores a nível de suas representações colectivas; pois se as franteiras deram, até este momento, aos diferendos entre Estados de dimensão geralmente 7

8 reduzido, as fronteiras têm, ao contrário, sido ameaçadas do interior em diversas circunstâncias. 2. Conceito de fronteira A fronteira, escreve J. Gottman (1), é uma linha de demarcação, que delimita o espaço sobre o qual se estende uma soberania nacional. Ao longo da fronteira, duas soberanias entram em contactos e opõem-se: duma parte há uma linha traçada antes num mapa, demarcada depois no terreno. As autoridades nem as leis são as mesmas; é diferente, portanto, a organização das sociedades. As características físicas permanecem indeferentes ao traçado da fronteira As fronteiras no tempo colonial Depois desta definição, antes de se abordar o estudo das suas funções actuais, interrogar-se-á sobre o seu papel no elas projectavam de si no aspecto da percepção dos problemas políticos da época O que as fronteiras eram para o colonizador As fronteiras definidas pelo colonizador constituiam os limites juridicamente reconhecidos das diversas entidades políticas da época. No interior destas, as potências colonizadoras instauraram um certo tipo de administração; exploraram os recursos naturais e estabeleceram entre os países industrializados e os territórios administrativos de laços economicos particulares onde a metrópole jogava um papel mais ou menos desenvolvido. Mas além deste aspecto, é evidente que uma das funções essenciais das fronteiras estabelecidas em Africa como noutras partes; na Asia foi de delimitar as esferas de influência respectivas das potências colonizadoras. Neste título, as fronteiras dos Estados africanos foram levadas ao mapa com mais ou menos de precisão e de rapidez, enquanto que a sua demarcação no terreno foi muito mais tardia e permanecia por muito tempo parcial. Isto resulta principalmente de que a penetração economica e administrativa nas zonas fronteiriças afastadas da capital foi lenta. De tal maneira que não se contesta mais hoje o facto de que estas fronteiras tinham sido impostas arbitràriamente às populações locais pelas potências coloniais O que as fronteiras representavam para o colono A questão de saber o que as fronteiras representavam para o colono não poderia ser abordada sem ter em conta a situação que reinava em Africa na altura da sua chegada: nomadismo, semi-nomadismo, agricultura itenerante, etc. Foram algumas características da maioria das populações locais, enquanto as potências coloniais tinham tendências de ocupação e exploração destas populações. Conflitos mais ou menos mortíferos opunham-os em muitos sítios; de forma que, o recorte interno que o colono operava em Africa poderia ser interpretado como factor de ordem e de estabilidade. Assim parece ter sido a imagem que ele fez da cartografia política, que estabeleceu no continente africano e tinha imposto às populações autóctones O que as fronteiras eram para os africanos O exame das reações suscitadas aos africanos pela situação nova, susceptível de ser interpretado em termos de inovação, de perturbação, de estabilização, supõe que se noção de território e a de seus limites antes de chegada do colono. Parece que menhuma destas noções tinham sido ignoradas pelos povos africanos, sejam eles agricultores, pastores ou caçadores, mesmo entre as sociedades praticando o grande nomadismo; as áreas de itinerância respectivas eram muitas vezes bem conhecidas e delimitadas; nas áreas sedentárias que fossem políticamente organizadas na base de simples laços familiares ou camponeses. A noção de possuir em comum uma área territorial determinada era também implantada e independente da ocupação ou de aproveitamento sistemático do solo. Não iremos entrar em pormenores dos estudos feitos sobre os direitos de terras nas culturas e tradições africans. Assinala-se que parentesco e territorialidade são dois principios essenciais sobre os quais se funda a organização política destas populações. Existe uma variedade de 8

9 situações neste domínio; isto não significa portando que à chegada do colono todas as fronteiras internas da Africa tivessem sido consideradas como históricas. Asim seria excessivo de afirmar que a noção de fronteira seja considerada como uma criação da colonização, todavia, seria oportuno complentá-la e acrescentar que os limites territoriais eram ainda, em muitos casos, sujeitos à flutuções. Nesta circunstância o que a colonização trouxe foi de uma parte, a delimitação geográfica de novos Estados e por outra parte, indirectamente das antigas tribos. Os princípios de parenteco e de territorialidade, sendo essenciais são às vezes competitivos, complementares e até coexistentes. A colonização deste facto englobou dentro de novos Estados, populações hetéreogeneas umas às outras, por vezes rivais. De uma outra forma pelo contrário certas unidades políticas encontravam-se deslocadas; mas acção do colono neste domínio não se limitava apenas a este resultado. Pelo contrário, esta acção não teve influência na tendência de certas populações em estender-se pelas vias pacíficas; que se tratasse de movimentos internos dentro de um Estado ou actuando-se entre uma ou várias fronteiros entre os Estados. Em diversas circunstâncias o colono organizava ele próprio de uma maneira sistemática as deslocações de populações no interior de um Estado ou mesmo entre Estados vizinhos. Para todas essas populações a movimentação permanecia ou tornava-se a regra durante todo este período e por vezes além disso O que as fronteiras representavam para os africanos As observações formuladas a propósito da noção de fronteira nas sociedades africanas tradicionais deveriam permitir colocar em melhor conhecimento de causa, o problema de reacções suscitadas pelas populações pelo facto de novas fronteiroas nascidas da colonização. É de admitir que para um n mero de africanos a margem de novas fronteiras não existia. As fronteiras políticas de toda evidência tinham muito pouco significado para o trabalhador indígena. Muitas vezes estas fronteiras não tinham para as populações qualquer materialidade. Com efeito, salvo em algums sítios, elas não foram marcadas no terreno por algum poste ou signal. Constata-se que as reinvindicações formuladas por certos grupos étnicos desmantelados pelo facto da colonização e visando reconstituir a sua integridade, foram muitas vezes uma expressão de nacionalismo a nascer. Estas fronteiras foram denunciadas todavia na Conferência dos povos africanos reunida em Accra em Dezembro de 1958 tendo como objecto a divisão dos povos africanos. A abolição ou o ajustamento destas foi portanto exigida na altura; apesar desta reinvidicação, seria um exagero pretender que o problema das fronteiras polarizava realmente a atenção dos líderes nacionalistas africanos e que ela estivesse no centro da sua argumentação a favor da sua emancipação. 3. As fronteiras logo após a independência 3.1. O princípio de estatu quo O que se passou na alture em que os Estados africanos se tornaram independentes? Claro que hoje, se as fronteiras dentro das quais, os Estados africanos ascenderam à indenpendência deram lugar a alguns conflitos inter-estatais; convém não descurar as tentativas dentro de um Estado, a separação ou a secessão. Embora a intangibilidade das fronteiras herdadas da colonização fosse erguida em princípio "sacro santo" logo em 1960, os novos governos decidiram retomar ao seu exclusivo uso a posição das ex-potências coloniais. Este princípio foi reafirmado como tal em diversas ocasiões pela Organização da Unidade Africana (O.U.A.). Este princípios foram defendidos por vários chefes de Etados africanos como Modibo Keita, Abu Bakar Tafawa Balewa, Tshiranana, na conferência de Addis-Abeba em Maio de 1963 e por Ahmed Sekou Touré em 27 de Julho de O respeito das fronteiras que existiam antes da independência foi o único método de se pôr fim aos eventuais conflitos. Além destas 9

10 tomadas de posições, B. Boutros Ghali, actual Secretário da ONU, fez igualmente estado da resolução adoptada no Cairo em Julho de 1964, pela primeira Conferência dos chefes de Estados e de governos. Por outro lado, deveria-se acrescentar que é essencialmente em nome da paz interior do continente africano que este "estatu quo" foi defendido pela maioria dos governantes. A análise dos conflitos que surgiram a propósito desta problemática deveria permitir a apreciação do valor destas resoluções no âmbito da realidade africana e do caso de Cabinda Surgimento dos conflitos Apesar destas afirmações de princípios, produziram-se inúmeros confrontos com base nos problemas fronteiriços. Alguns deram lugar a conflitos armados, outros suscitaram intervenções militares, outros ainda manifestaram-se pelos movimentos de guerrilha, alguns ficaram marginais e foram solucionados pacificamente pela via de negociações bilaterais ou dentro do contexte nacional. Muitos acalmaram-se pelo facto de acontecimentos políticos sem laços directos com a questão de limites territoriais. Enfim, outros conflitos permanecem latentes: Diversos observadores recensearam e analisaram estes conflitos; classificaram-nos consoante certos critérios tendo em consideração a sua amplitude no plano militar ou ao tipo de solução encontrada. Tentaram fazer a distinção entre as justificações avançadas e as razões mais profundas das reivindicações fronteiriças As ameaças suscitadas do interior Tratam-se de movimentos separatistas que se manifestaram em algumas regiões de Africa e de maneira mais espectacular no ex Congo Belga hoje República do Zaire com o caso Katanga (Shaba), e na Nigeria com o Biafra. Com efeito esta contestação interna constitui bem uma tentativa evidente que foi levada em Africa com intuito de se chegar a uma remodelagem das entidades territoriais. O que aparece à luz deste exame, dos conflitos ditos fronteiriços e tribais, é que o "statu quo" territorial representa bem uma a toprotecção dos Estados africanos, de tal maneira que as autoridades políticas chegam ao ponto de repudiar, tanto as tendências regionais centrífugas como também as tendêcias unificadoras (interestatais). No plano interior, a garantia que fornece o princípio da integridade territorial contra os riscos de desintegração devido às tendências secessionistas vem dobrar-se de um outro aspecto. Trata-se daquilo que acontece muitas vezes a anexação duma fracção de um grupo étnico que se encontra de uma a outra parte de uma fronteira; isto aumentaria a potência desta étnia no interior do Estado; da mesma forma poderia perigar o equilíbrio quanto difícil entre populações de origens diferentes. No plano exterior, a insistência e a perseverância com as quais os homes de Estados africanos tentaram manter e regulamentar os conflitos num contexto especificamente africano; referência expressa as "actuações de origem extra africana" incluída no (preâmbulo) já citado da resolução adotada no Cairo em Julho de 1964; esses aspectos indicam a preocupação destes estadistas de se prevenir contra as ingerências exteriores. Seja como for, a preservação das intagas fronteiras herdadas da colonização foi considerada como um meio de eliminar a influência das ingerencias esternas. As fronteiras aparecem aos responsáveis africanos como um dos fundamentos e princípios sagrados das nações em emergência e das culturas que se elaboram. Daí resultam os conflitos ditos fronteiriços que são muitas vezes, salvo casos menores, rapidamente resolvidas as "fachadas", escondendo as realidades mais complexas e certos jogos de interesses. O que se encontra contestado além do diferendo territorial que não aparece mais logo como um catalizador até um simples pretexto; são políticas, riquezas, redes de alianças, hegemonia geopolítica. (1) J. Gottmam: La politique des Etats et leur géographie. Libraire Armand Colin, Paris. P. 121, citado par Bouvier R. O próximo número: A problemática do enclave de Cabinda 10

11 João Baptista Lukombo Nzatuzola, Luanda (Angola). LIBRE OPINION A MA MORT, MON CORPS SERA-T-IL RAPATRIE? Cette question commence à interpeller la conscience de beaucoup d'africains vivant en Suisse, plus particulièrement les ressortissants de l'angola ou du Zaïre, au moment où les personnes se désintéressent de participer financièrement au rapatriement des dépouilles mortelles de nos compatriotes. Autrefois, quand un compatriote angolais ou zaïrois décédait, toute la communauté africaine faisait preuve de compassion et de solidarité. Avec le temps, la communauté angolaise ou zaïroise, toutes deux confondues, s'est agrandie. Mais, la sensibilité n'est plus de la même vigueur. Nous constatons que les gens sont devenus plus individualistes que solidaires. Cependant, actuellement, nous assistons à une éclosion des associations. Ce qui est d'ailleurs normal et très important. Car, si les objectifs de ces associations sont distincts, au moins elles ont toutes un but commun: regrouper les gens, établir et renforcer des liens entre eux. Qu'en est-il de l'adhésion des membres? Nous savons qu'une association ne peut jamais exister sans membres; c'est-à-dire sans personnes physiques. Par ailleurs, ce qui importe pour une association, c'est son fonctionnement. Nous pensons qu'une association ne peut bien fonctionner sans ressources financières. Ces dernières ne peuvent provenir que de la participation financière des adhérents. Or, malheureusement peu de gens cotisent. D'après certaines sources, seulement les 1/5 des membres cotisent régulièrement. Ce qui n'est guère encourageant. Force est malheureusement de constater que dans cette prolifération des associations, les personnes ayant manifesté leur indifférence vis-à-vis des associations, n'hésitent pas à y faire recours lorsqu'elles se trouvent confrontées à un problème social crucial tel que le décès. Si bien qu'il soit vrai que l'un des buts de la plupart des associations est la solidarité entre tous, quelles que soient les circonstances. Avec l'agrandissement de notre communauté, on peut imaginer que si chacun arrivait à cotiser régulièrement dans les associations, on aurait une certaine somme d'argent en permanence. Ceci étant, on romprait avec la tradition d'exiger la participation financière aux dépenses inhérentes au rapatriement des dépouilles mortelles. Certes, cette hypothèse ne s'avère pas attrayante pour beaucoup, en ce sens que le montant contribué ne produit pas d'intérêts. Par contre, l'hypothèse de conclure une assurance-vie serait une autre possibilité. Cette assurance, beaucoup de nos compatriotes l'ont déjà contractée et il est conseillé à tout le monde dans le sens qu'elle produit des intérêts. En cas de décès, le corps sera rapatrié automatiquement au pays du défunt et qu'une rente sera versée aux héritiers. Et, en cas de non décès et qu'il était temps de rentrer chez soi, c'est-à-dire au pays, on peut retirer la somme placée avec les intérêts. Ce qui est d'ailleurs très important parce qu'on n'est pas perdant. Quel que soit le choix, contracter une assurance-vie n'empêche pas l'adhésion à une association, car celle-ci est à même d'offrir d'autres avantages que l'on ne peut obtenir à titre individuel K. Décant 11

12 UNE PENSEE POUR LA DEMOCRATIE Quelques années après la vague de démocratisation qui s'est manifestée en Afrique, porteuse d'espoir, nous avons jugé utile de chercher à réunir des éléments susceptibles d'apporter un éclairage, si peu soit-il, sur le concept démocratie. Cette réflexion devrait servir de guide nous permettant d'apprécier l'état de la démocratie dans beaucoup de pays africains à sa juste valeur. Les politiques de coopération au développement trouvent, en grande partie, leur origine dans le discours resté célèbre du président des Etats- Unis, F.D. Roosevelt à travers deux éléments, à savoir la pauvreté et les droits de l'homme. Il faut attendre la fin de la seconde guerre mondiale pour assister à la multiplication des traités multilatéraux allant dans cette direction, entre autres la Déclaration universelle des droits de l'homme des Nations Unies en 1948 et celle adoptée en 1966 par l'onu en faveur du droit de tous les peuples "à disposer d'eux-mêmes (...) et assumer librement leur développement économique, social et culturel". C'est sous la présidence de Jimmy Carter, trente-neuvième président des Etats-Unis de 1976 à 1980 qu'il sera plus question de violation des droits de l'homme dans les tiers-monde. Toute aide ou forme de coopération était subordonnée aux progrès accomplis sur le plan des droits de l'homme dans les pays de l'hémisphère sud. La coopération Nord-Sud a été imprégnée essentiellement de cette philosophie pendant plusieurs années. Aujourd'hui, force est encore de déplorer et de dénoncer la violation systématique des droits de l'homme par des "gouvernements autoritaires". Il est temps de mettre fin à l'hypocrisie en cette matière. Plusieurs gouvernements africains se targuent d'avoir institué la démocratie dans leurs pays. La vérité est que beaucoup l'ont fait sous la pression ou de la rue ou de la communauté internationale. Dans ce deuxième cas, aucun groupe social n'a été identifié comme porteur d'un projet démocratique. Nous sommes sans ignorer que dans la quasi-totalité de ces pays, la démocratie reste façade: on continue hélas d'intimider, de tuer à l'abri de tout regard... La démocratie ne peut exister sans la conscience d'appartenir à une collectivité, généralement à une nation, mais aussi à une commune, à une région. Un régime n'est considéré comme démocratique que quand un grand nombre de personnes participent d'une façon directe ou indirecte au processus de prise de décision. Les citoyens d'un pays doivent se sentir responsables de leur gouvernement. Il va de soi que les dirigeants qui les représentent soient choisis librement. La démocratie est une politique de reconnaissance de l'autre, a dit Charles Taylor. Son combat se situe sur deux fronts: il y a un risque qu'elle apparaisse à nouveau comme une idéologie au service des plus puissants d'une part et de l'autre, le nom de démocratie peut servir un pouvoir arbitraire et répressif. La lutte contre ces deux dangers consistera donc à favoriser l'émergence d'un espace politique et la réapparition des convictions démocratiques. La démocratie ne peut exister que là où il y a un champ politique dans lequel s'expriment sans réserves les conflits sociaux et où le pouvoir de décision se règle par un vote. La démocratie doit pénétrer toutes les organisations qui caractérisent une société. La démocratie n'est ni au service de la société ni des individus, mais des êtres humains. Il est impératif que la majorité respecte les droits des minorités. Le choix des méthodes doit être laissé à une minorité de défendre ses intérêts et d'exprimer son point de vue. Dans une démocratie, la liberté d'opinion, de réunion et un jugement sur des croyances morales et religieuses. L'esprit démocratique peut à la fois limiter le pouvoir et répondre aux demandes de la majorité. Ce qui s'est passé à Luanda en Angola au mois de janvier 1993 avec les massacres des peuples Bakongo et ovimbundu démontre que la démocratie ne se définit ni par la participation ni par le consensus mais plutôt par le respect des libertés et de la diversité. Sans la reconnaissance de la diversité des croyances, des origines, des opinions et des projets, la 12

13 démocratie est inexistante. Cette dernière ne se fonde pas seulement sur des lois mais surtout sur une culture démocratique. Elle n'est autre que le régime où le respect des droits de la minorité par la majorité est fondamental: la majorité d'aujourd'hui peut devenir la minorité de demain. Depuis qu'elle a été inventée, la démocratie s'est toujours articulée autour de certaines valeurs à savoir l'auto-gouvernement, l'égalité, la capacité de parole et d'action et le centrage sur la vie collective. Un système ouvert en termes politiques ou économiques constitue une condition nécessaire mais pas suffisante pour parler de la démocratie ou du développement économique. Il n'y a pas de démocratie là où l'etat dirige l'économie. L'économie de marché est, donc, une condition nécessaire de la démocratie, parce qu'elle donne au système politique un rôle de médiation entre les acteurs sociaux et entre ceux-ci et l'etat, qui maintient ensemble les composantes du développement. Il n'est pas la cause, il est la composante de la démocratie. L'esprit démocratique ne peut pas se réduire à un ensemble de garanties contre le pouvoir autoritaire. Il ne suffit pas pour favoriser le développement économique. Références Bibliographiques MAPPA Sophia: "Le développement par la démocratie?" in Le Débat, n 83, janv-fév 1995 pp TAYLOR Charles: "The Politics of Recognition", Princeton University Press, 1992, Emmy Gutman éd., avec des commentaires de Stephen Rockefeller, Michael Walzer et Susan Woolf. TOURAINE Alain: "Qu'est-ce que la démocratie?", Paris, Ed. Fayard, 1994, 297p. Mingiedi Pody. JUSTE UN MOT POUR LA MEMOIRE... Il y a exactement cinquante ans que prenait fin la seconde guerre mondiale. Ainsi a-t-on vu récemment la célébration du 50è anniversaire du débarquement en Normandie (France) des forces alliées, qui pour la suite engendra la libération du joug "hitlérien" des pays alors sous l'occupation allemande. Au courant de cette même année, précisément le 9 mai, Moscou commémorera la marche sur Berlin par Staline, qui contraignit Hitler au suicide, y compris le démantèlement du 3è Reich. Il est évident que les commémorations de ce passage de l'histoire, au fil des ans, sont d'une importance très illustre et hautement significative, pourvu que les crimes passés commis contre l'humanité ne se répètent guère; le genre du pamphlet "plus jamais ça". Mais qu'en est-il au juste évoquant objectivement des crimes commis contre l'etre humain? Pendant que le monde dit "civilisé" célèbre le 50è anniversaire de la libération de l'occupation nazie, l'afrique fait mine de bercer la table rase sur son passé, tant pré-colonial, colonial que post-colonial. Une situation perçue comme ayant déjà été suffisamment révolue et classée dans les "oubliettes" de l'histoire. Néanmoins, la traite des Noirs, disons-le sans ambages, a vidé l'afrique de sa substance. Outre le génocide du peuple juif pendant la 2è guerre mondiale, dont le souvenir reste à jamais gravé dans les mémoires, celui du peuple noir d'afrique ou des Indiens d'amérique semble plutôt oublié, marginalisé, voire banalisé. Dès lors, du point de vue humain, serait-ce vraiment tendancieux de poser la question de savoir si distinction y a-t-il à faire entre Auschwitz et l'île de Gorée? Que dire de la décimation des populations indiennes par le tristement redoutable Hernan CORTEZ? A noter que dans les méandres de la traite des esclaves (Nègres), tout "bon commerçant (négrier)" se devait d'embarquer le maximum possible, entassé dans des cales, sachant que seuls les plus forts résisteront pendant le lugubre périple; par conséquent, plus aptes à répondre aux sévices qui leur étaient réservés (infligés) à destination. Les plus vulnérables 13

14 succombèrent généralement de suffocation et furent bonnement jetés à la mer. Seuls les historiens sont à même d'avancer les chiffres, à proximité près, le nombre de victimes qu'a occasionné la traite des Nègres. à à à Certes, notre but n'est pas celui de raviver les rancoeurs, mais bien au contraire celui d'attirer l'attention sur le fait qu'il serait grotesquement hasardeux et dubitatif de penser que les états d'âme qui furent à l'origine de ces pratiques odieuses, soient aujourd'hui entièrement bannis ou anéantis dans les esprits. L'Afrique à l'instar de la communauté juive, devrait elle aussi mettre à jour son passé, sinon réécrire son histoire. Encore, faudra-t-il éviter d'être simpliste; l'argument chronologique selon lequel en remontant à l'histoire, évoquer les choses qui se sont écoulées il y a 4 siècles paraissent plus une réminiscence qu'un souvenir des faits d'il y a 50 ans. Moshood Abiola, l'infortuné vainqueur des élections présidentielles au Nigeria se trouve aujourd'hui incarcéré pour des raisons assez controversées. Toutefois, le fait d'avoir gagné les élections au suffrage universel direct, dont la campagne quelque peu "dérangeante", axée entre autres sur la demande de réparation à l'occident pour le préjudice subi par le monde noir du fait de l'esclavage ne serait pas insignifiant. Cette revendication, pour le moins légitime, ne comporte rien d'extraordinaire, dans la mesure où l'allemagne dédommage l'etat d'israël pour le préjudice causé au peuple juif pendant la 2è guerre mondiale. Lorsqu'on procéda à l'abolition de l'esclavage en 1865, à l'opposé de l'etat de Mississipi aux Etats-Unis(1), survint alors la colonisation. Cette dernière, une forme politique de substitution à l'esclavage, visant à tenir les Nègres en laisse au lieu des chaînes, n'améliorera point les conditions de vie du Nègre colonisé. La proclamation universelle des droits de l'homme, issue de la révolution française en 1789, ratifiée et insérée dans la charte des Nations-Unies en 1948, ne modifia en rien le sort du Nègre. Bien au contraire, au cours de cette même année, l'afrique du Sud institutionnalisa l'apartheid, mettant ainsi au défi, avec un grand mépris, toute la communauté internationale. Il fallut la détermination propre de l'homme noir pour revendiquer et conquérir sa dignité d'homme, bref, son indépendance. Toujours est-il que, face à l'effervescence et l'émancipation des peuples colonisés d'afrique qui aboutira, ipso facto aux indépendances, il fut désormais question pour les colons de trouver une nouvelle formule, de manière à garder la mainmise sur les affaires dont naguère ils furent "propriétaires". L'hégémonie de l'ex-colonisateur vis-à-vis de l'ex-colonisé n'a jamais été compromise. D'où le terme de "néo-colonisation", une façon de mettre celui-ci à genoux, trouve bien sa justification(2). L'ouvrage de M. Jacques FOCCART(3) - "Foccart parle" est très éloquent en la présente matière; nous le recommanderions vivement pour la lecture. Si hier, les Nègres ou Indiens étaient considérés comme des sous-hommes, dépourvus de toute faculté ou paraissant ainsi, il y a lieu d'observer actuellement le regain latent de cette même velléité à propension "cortezienne"(4). La théorie du "Quotient Intellectuel - Q.I.", mise au point par certains chercheurs américains, faisant l'apologie de la supériorité (disons suprématie) de l'intellect de la race blanche par rapport à la race noire le prouve à suffisance. Cette même assertion ayant servi de prélude à la doctrine nazie, nous rappelant par voie des faits le "Fuhrer" avant qu'il n'atteignît son apothéose. Un danger potentiel! Les théories de cette nature, aussi controversées que curieuses soient-elles, ne pourraient être prises comme étant "choses futiles". Prudence s'impose. Des manoeuvres malicieuses ne seraient pas dépourvues de celles-ci, étant donné la dialectique. On a affaire à des éminents savants suffisamment habiles (last but not least). Cela paraît presqu'un retour à la case de départ comme autrefois. Par comble de malheur, le pauvre africain comme s'il incarnait la somme de toutes les malédictions, se voit aujourd'hui porter le flambeau et battre le record des personnes atteintes de la maladie du sida, ou en phase de la séropositivité. De ce constat macabre et dans l'allure actuelle des choses, des calculs prévisionnelles en furent déjà été projetés(5). 14

15 On ne peut s'empêcher de constater que dans le pays de Martin Luther King, où siègent les Nations Unies, les multiples contrastes qui ne peuvent que susciter une curiosité pertinente. Si la condamnation et l'emprisonnement pour viol de Mike Tyson ont été accueillis avec passivité et sang-froid dans la communauté afro-américaine, en dépit de la similitude au procès de l'accusé Kennedy Junior, l'affaire Rodney King(6) par contre scandalisera la communauté afro-américaine. Celle-ci, ne pouvant contenir sa colère, se soulèvera de façon spontanément insurrectionnelle. La maison blanche devrait intervenir pour remettre en cause le verdict de juges en l'encontre des policiers, en saisissant la cour suprême fédérale. Le 21è siècle est à quelques marches du présent. Il serait donc temps que l'humanité prenne conscience de soi. Par des relations d'interdépendance, l'homme à tout gagner en s'attribuant avec équité le respect intrinsèque. Recourir au passé doit servir de leçon afin de mieux appréhender le futur. L'histoire, même si parfois falsifiée ou sciemment escamotée, ne doit pas être apprise à l'envers, autrement les générations à venir ne comprendront jamais la tolérance, sinon la complicité des choses répréhensibles dont nous sommes quelquefois témoins et acteurs aujourd'hui. Renvois (1) "Le Mississipi abolit l'esclavage avec 130 ans de retard". "L'an dernier, un sénateur de Mississipi a découvert que son Etat n'avait pas ratifié l'amendement constitutionnel qui, en 1865 avait aboli l'esclavage aux Etats-Unis. A l'époque le Mississipi voulait protester contre le fait qu'il n'avait pas été dédommagé pour les esclaves libérés. Jeudi le , les législateurs ont réparé l'oubli". Journal Libération du (2) " Sous les vocables mystificateurs tels que "humanitaire" et "apaisement" utilisés par les gouvernements des pays impérialistes de l'est ou de l'ouest, on ne trouve, à y regarder de près, rien d'autre que déception, hypocrisie, oppression et exploitation" Kwame Khrumah, Homme politique Ghanéen. (3) Jacques Foccart: Son ouvrage "Foccart parle", un véritable pamphlet-arnaque, paru aux Editions Fayard/Jeune Afrique. L'homme, "Monsieur Afrique", confident privilégié du général de Gaulle, tout puissant et omniprésent dans les sillages de successifs coups d'etat dans les ex-colonies françaises.. Un bouquin à lire absolument. (4) Relatif à "Hernan Cortez", l'homme qui détruisit l'empire aztèque et ses populations en (5) "Selon certaines estimations, dans les décennies à venir, il faut s'attendre à la disparition de quelque 150 millions d'africains, faisant de l'afrique un continent vide. Une étude stratégique montre que les gouvernements de plusieurs pays, dont l'afrique du Sud, les Etats- Unis d'amérique, la France et l'inde, seraient même déjà en train d'étudier des scénarios de remplissage du vide africain que le sida va créer, et l'hypothèse du remplissage de l'afrique australe par l'inde a été sérieusement étudiée..." Abdoulaye Wade: "Un destin pour l'afrique". Ed. Karthala. Cfr. "Le Monde" du 11 mai (6) Rodney King: Routier afro-américain, tabassé à mort par les policiers lors d'une patrouille. Scène filmée par un amateur cameraman indiscret. L'acquittement de ceux-ci par les juges provoquera des émeutes par des Noirs en colère causant des dégâts estimés à des millions de dollars à Los Angeles - été Lukuamusu Makasi "Kwamy", Genève. LU POUR VOUS Faut-il se dégager de l'afrique pour lui laisser une ultime chance de trouver elle-même ses solutions? C'est un point de vue certes audacieux que celui du Pr Bernard Lugan sur l'afrique. Il conteste la politique de coopération suivie actuellement en Afrique aussi bien que les initiatives humanitaires. Cette position prête sans doute à controverse. Il nous parait néanmoins 15

16 intéressant, à l'heure où la tragédie du Rwanda nous a épouvantés et où la plupart des Etats d'afrique noire sont en faillite - et font leurs fins de mois avec l'argent des contribuables français -, de donner le point de vue de cet universitaire de la faculté de Lyon, auteur d'un livre remarque, "L'Afrique, bilan de la colonisation" (éd. Perrin), et qui a passé onze ans en Afrique. Loin de conclure à la nécessité de "recoloniser", comme le préconisent nombre "d'experts", il propose plutôt de laisser l'afrique suivre son évolution naturelle, même si le prix en est élevé. Notre collaborateur Philippe de Baleine l'interroge (sans prendre parti) sur ses positions hostiles à l'interventionnisme dans les affaires africaines et aux excès du droit d'ingérence humanitaire. Paris Match. Le dernier chapitre de votre livre est titré "Faut-il recoloniser l'afrique?". Ce titre provocateur a, depuis, été repris par certains journalistes qui n'ont répondu que d'une façon superficielle. Pouvez-vous aller plus loin? Bernard Lugan. La mise sous tutelle internationale de l'afrique parait, en effet, à première vue inéluctable. L'Afrique subsaharienne a été précipitée dans les indépendances par des colonisateurs pressés de se décharger du "fardeau de l'homme blanc". Poussées par l'idéologie anticolonialiste alors dominante, pressées par les Etats-Unis pour des raisons politiques et économiques, les puissances ont procédé à des indépendances bâclées. Trente ans plus tard, le bilan est catastrophique au plan humain, sanitaire, politique et économique. L'Afrique n'arrive même plus à nourrir une population qui croît de 3% par an, alors que la production agricole n'augmente, elle, que de 1 à 1,5%. Elle ne peut donc plus compter que sur l'aide alimentaire pour survivre. Le recul par rapport à la période coloniale est frappant, car n'oublions jamais qu'en 1960 l'afrique était non seulement autosuffisante mais encore exportatrice de produits vivriers! P.M. Vous parlez dans votre revue, "L'Afrique ruelle", d'une catastrophe à sept branches. Pouvez-vous les détailler? B.L. La catastrophe africaine revêt en effet sept aspects principaux. 1.- L'Afrique a été évincée du commerce mondial. En 1960, le continent représentait 9% du commerce international; ce pourcentage est tombé à moins de 3% en Aujourd'hui, le produit national de l'afrique noire, moins l'afrique du Sud, est égal à celui de la Belgique (!) mais avec plus de 600 millions d'habitants ici et à peine 10 millions là. 2.- La vraie richesse de l'afrique est son agriculture. En 1970, la plus part de l'ensemble de l'afrique dans le total mondial des exportations agricoles était de 7,2%. En 1991, ce chiffre a frôlé la barre des 3%. Plus grave, l'afrique est désormais concurrencée et même évincée par l'asie ou par l'amérique du Sud dans des domaines qui, jusque-là, lui procuraient de véritables rentes de situation: cacao, huile de palme, arachides, etc. Problèmes de rendement et de qualité Un exode rural insensé gonfle des villes artificielles et ingérables, peuplées de redistributeurs-consommateurs qui ne produisent rien et qui captent ou détournent l'essentiel de l'aide internationale. 4.- Les équipes médicales coloniales ont disparu et l'afrique noire est revenue à son état sanitaire du XIXè siècle. Les grandes endémies ou pandémies presque éradiquées à la veille des indépendances ont fait leur tragique retour. 5.- La crise est également démographique, car rien ne semble pouvoir freiner l'augmentation de la population africaine; elle était de 275 millions d'individus en 1960 et le chiffre hallucinant de 2,3 milliards en l'an 2050! 6.- Crise de l'enseignement aussi, avec un taux d'analphabétisme de 75%. Et, pourtant, des cadres sont formés, mais ils choisissent souvent de s'expatrier. C'est ainsi que la C.e.e abrite plus de déserteurs du développement: médecins, vétérinaires, ingénieurs, professeurs, que nous remplaçons en partie en Afrique par des coopérants. 16

17 7.- Une crise ethnique enfin, longtemps niée mais qui s'impose chaque jour davantage, tant au nord qu'au sud, qu'à l'est ou à l'ouest; l'afrique noire étant divisée en plus de 1500 ethnies qui ne demandent qu'à s'entre-massacrer, comme avant la période coloniale. P.M. Certains pays d'afrique ne s'en tirent-ils pas, cependant? B.L. Ce sont des exceptions. Presque tous sont atteints. Les "cas" somalien et rwandais occultent l'ensemble de la situation africaine: Soudan, Zaïre, Liberia, Angola, Tchad, Algérie, c'est en effet presque tout le continent, à l'exception du Maroc, et peut-être du Gabon et de la Cote d'ivoire, qui est en perdition. Trente ans après la décennie des indépendances, le constat de faillite est cruel. Quant à la faim en Afrique, c'est une nouveauté postcoloniale. Alors, la question peut en effet se poser de savoir si ce continent est apte à gérer sa propre destine. P.M. Pourquoi n'existe-t-il pas d'etats-nations en Afrique? B.L. Il serait en partie inexact de dire qu'il n'existe pas d'etats-nations en Afrique. Le Maroc et l'ethiopie sont des Etats millénaires; quant au Rwanda et à la monarchie Merina de Madagascar, leur réalité historique est incontestable. Mais, partout ailleurs, la caractéristique était l'émiettement tribal en plus de ethnies ou bien l'existence d'empires prédateurs et esclavagistes qui ne survivaient généralement pas à leurs fondateurs. La seule exception fut constituée par les empires arabo-sahéliens, qui, du IXè au XVIè siècles, assurèrent la sécurité des transactions sur les axes méridionaux du grand commerce transsaharien. P.M. L'Afrique est-elle capable de faire toute seule les réformes qui lui sont indispensables? B.L. L'Afrique n'existe pas. Je préfère parler des Afrique. Ensuite, de quelle réformes s'agit-il? Quels modèles veut-on plaquer sur ces Afrique? Le socialisme? Le tiers-mondisme? Le libéralisme? Mais tous ont lamentablement échoué. L'aide fut gaspillée, détournée, inutile ou même néfaste. A quoi ont donc servi les 20 milliards de francs d'aide bilatérale annuelle versés depuis trois décennies par la France? Depuis trente années, l'aide internationale n'a pas été mesurée à l'afrique noire, qui reçoit entre 15 et 20 milliards de dollars d'aides annuelles. La France fournit pour sa part 20% du total. Aujourd'hui, un constat s'impose: les tentatives de développement de l'afrique ont toutes échoué. La faillite des experts de la coopération est même totale. C'étaient surtout des idéologues inventeurs de formules: "transfert de technologie", "développement endogène autocentré", "formation des formateurs", "industries industrialisantes", etc. Toutes ont sombré. P.M. Alors que faire? Faut-il adopter le point de vue de certains experts, surtout américains, qui plaident pour une "recolonisation", c'est-à-dire, en fait une mise sous tutelle internationale des pays d'afrique en perdition? B.L. Mon avis est qu'il ne faut rien faire de semblable. C'est sur nos esprits occidentaux qu'il faut agir. Nous devons en effet expliquer à nos concitoyens, en Europe, que nous n'avons pas de dette morale envers l'afrique et que notre seule responsabilité est d'avoir décolonisé trop tôt, sous la pression de la gauche et des Etats-Unis. Nous n'avons pas pillé l'afrique à l'époque coloniale et je la démontre dans mes livres. Ensuite, une fois cette idée bien ancrée dans les esprits, nous devrons faire savoir, toujours aux nantis du Nord, que tout ce qu'ils ont donné, tout ce qu'ils donnent et tout ce qu'ils donneront est inutile. Et que rien ne sera possible tant que n'aura pas été réglementée cette "charité business" qui est en passe de bloquer toute possibilité de réaction des Africains et qui les prépare à devenir, et pour l'éternité, des assistés et des mendiants internationaux. Ensuite, nous devrons passer de la coopération à la décoopération, afin de tenter de responsabiliser ces mêmes africains. Mais certainement pas de les mettre sous tutelle, ce qui aurait l'effet inverse. Le but d'une politique intelligente serait de libérer l'afrique de nos références philosophiques, qui la tuent à petit feu. L'Afrique n'est en effet ni le continent des "droits de l'homme", ni celui de la démocratie. Laissons au contraire les équilibres naturels s'y recréer. Ce sera certes sanglant, mais il s'agit d'une crise de croissance inévitable. Que serions-nous si des extraterrestres avaient bloqué notre histoire européenne au Xè siècle? 17

18 P.M. Donc, vous estimez nuisible d'intervenir en cas d'anarchie? B.L. Bien évidemment! Si nous laissons pourrir la situation, il y aura bien un moment où l'un des camps finira par l'emporter et, alors, peut-être sera-t-il capable, dans l'avenir, de constituer le noyau d'un futur Etat-nation. Regardez ce qui se passe en Somalie. Le général Aidid, celui que l'onu - dons les Américains - combattait est en passe de gagner. S'il parvient, il va imposer sa terrible dictature, mais l'anarchie cessera. Il faut choisir entre deux maux puisque la lamentable opération américano-onusienne a montré ses limites d'efficacité sur le terrain. Demandez donc aux malheureux civils somaliens si l'ordre dictatorial n'est pas préférable à l'anarchie et à la famine? Demandez donc aux malheureux Rwandais si leur sort était pas meilleur sous l'ancienne monarchie? Les organisations humanitaires et les braves gens qui les financent pensent et agissent en Européens et non en Africains. Selon moi, la première chose à faire - et cela devient de plus en plus urgent - est de retirer les organisations humanitaires - les Ong - d'afrique, car leur action, admirable dans le détail, a globalement des effets terriblement pervers. Soulageant la misère, elles prolongent d'autant les guerres, car elles permettent à ceux qui en définitive seront vaincus de résister plus longtemps... P.M. Vous condamnez donc les incitations à la démocratisation faite par le président Mitterrand? B.L. Encore une fois oui, car le diktat démocratique imposé à l'afrique lors du sommet de La Baule par M. Mitterrand a amplifié la catastrophe africaine en multipliant les conflits ethniques. Il n'existe en effet pas d'expression politique en Afrique autre qu'ethnique et les partis n'y sont l'habillage "à européenne" des réalités ethniques. Le résultat de idée démocratique appliquée à l'afrique, c'est le Rwanda. P.M. A ce propos, vous qui connaissez bien le Rwanda, où vous avez vécu onze ans et auquel vous avez consacré deux thèses d'histoire, que pensez-vous du rôle joué par la France dans ce pays? B.L. Au Rwanda, un des rares authentiques Etats-nations d'afrique, dont l'ancienneté remonte au XIIè et XIIIè siècles, le problème n'est pas tribal mais racial. Les Tutsis, 20%, et les Hutus, 80%, appartiennent à deux races différentes. Les Hutus sont arrivés dans la région aux alentours de l'ère chrétienne au terme d'une longue migration, dont le centre était l'actuel Cameroun; quant aux Tutsis, ce sont des Nilotiques venus du Nord: Le Rwanda est une création tutsie. Durant des siècles, ces hommes de la vache et de la lance y ont dominé les Hutus, c'est-à-dire ceux de la houe et de la glèbe. C'est le thème et le titre de ma thèse de doctorat d'etat. Dans les années 50, le clergé missionnaire, gagné au modernisme et à la démocratie, a décidé qu'il était immoral de continuer à soutenir un régime "féodal" et minoritaire. C'est ainsi que les missions catholiques ont préparé la révolution de 1959 qui a abouti à la proclamation de la République, à un premier massacre de Tutsis et à l'exode de centaines de milliers d'autres. C'est donc au nom d'une philosophie européenne, la démocratie, qu'un des rares Etats africains a été brisé, au seul motif que ses fondements juridiques et philosophiques étaient en contradiction avec notre idéologie dominante. Trente ans plus tard, les fils des émigrés tutsis viennent de reconquérir le pouvoir, dans le pays crû par leurs aïeux. A partir de l'arrivée des socialistes au pouvoir en 1981, la France a concentrée son action de coopération au Rwanda sur la région clanique du président Habyarimana et de son épouse. Une région hutue. Je suis, hélas, très bien placé pour le démontrer puisque, en 1983, c'est pour être très précisément opposé à cette aberrante politique décidée à Paris, par deux ou trois fonctionnaires inamovibles du ministère de la Coopération, que j'ai été retiré du Rwanda et congédié de ce même ministère. De fil en aiguille, la France s'est ainsi engagée de plus en plus concrètement aux côtés de ce clan. Quand le régime fut menacé, en 1991, elle intervint pour le défendre, puis pour le maintenir en place, puis ensuite pour essayer de le sauver et, enfin, avec l'hypocrite opération Turquoise pour tenter de maintenir, à l'abri de nos troupes, un petit "Hutuland" dans l'est du Rwanda. Ceux qui ont ainsi engagé la France dans cette 18

19 impasse portent non seulement leur part de responsabilités dans l'épouvantable massacre de année dernière, mais également dans la terrible perte de prestige et d'influence subie par notre pays. P.M. En face du délabrement de l'économie africaine, on peut se demander s'il n'y a pas dans la culture africaine quelque chose qui n'est pas compatible avec la société industrielle. B.L. Nous sommes évidemment face à un problème d'incompatibilité des cultures. C'est l'ambassadeur Guy Georgy qui disait: "L'homme africain a des structures mentales qui ne sont pas les nôtres. Il a une vision du temps différente. L'Africain ne se projette pas dans l'avenir. Cet avenir n'appartient qu'à Dieu. Les Blancs, eux, fabriquent un futur avec leur agenda. "Tout est dit en quelques mots par ce grand connaisseur de l'afrique. Là est la cause de l'échec de la Coopération, qui s'obstine à vouloir transfuser à l'afrique un développement qu'elle n'est pas en mesure d'assimiler. Tant que dans les pays du Nord le consensus interdira de prendre en compte la question de la différence ou de l'incompatibilité des cultures, nous continuerons à tenter de greffer des prunes sur des palmiers avec les résultats que l'on observequotidiennement. P.M. Comment se fait-il que les peuples asiatiques partis en 1950 du même niveau économique aient pu formidablement réussir, eux? B.L. Parce que l'asie n'est pas l'afrique... Le continent asiatique est en effet un monde de vieux Etats où les populations créent, innovent, ne demeurent pas fatalistes et immobiles face aux événements. Guy Georgy disait encore: "L'Asie est une fourmilière au travail, l'afrique, une fourmilière au repos." Résultat: l'asie nourrit une population trois à quatre fois supérieure à celle de l'afrique alors qu'elle dispose de la même superficie cultivable. Résultat encore, l'aide y a permis le décollage économique et le développement, alors qu'en Afrique elle a été dilapidée ou détournée. P.M. Dans un des vos précédents livres, "Afrique, l'histoire à l'endroit" (éd. Perrin 1989), vous consacrez un chapitre à expliquer qu'aucune invention intéressant le progrès de l'humanité n'est sortie d'afrique. Pourquoi? B.L. Un des grands mystères de l'histoire africaine au sud du Sahara réside en effet dans cette constatation qui est que l'afrique n'a rien crée, rien inventé. En Afrique noire, c'est la colonisation qui introduisit la traction animale, la roue, la poulie, etc. Un des handicaps de ce continent tient dans le fait qu'il a toujours été récepteur et non concepteur. Aujourd'hui, rien n'a changé, car, comme hier, les découvertes permettant le progrès de l'humanité sont faites ailleurs qu'en Afrique et, quand cette dernière les reçoit, elle n'en est que l'utilisatrice, à la différence des Asiatiques, encore une fois. Vous me demandez pourquoi. La réponse n'est pas facile. Je n'en vois qu'une et c'est le maréchal Lyautey qui la donnait déjà dans les années 30, quand, parlant des peules de l'empire, il disait: "Ils ne sont pas inférieurs, ils sont autres." P.M. Si les pays du Nord ne font rien, comme vous le suggérez, que va-t-il se passer? B.L. Mais les pays du Nord vont continuer à aider l'afrique, car idéologie dominante nous en fait une obligation morale. Une question doit cependant être posée, qui est celle de savoir si le monde industriel pourra éternellement le faire. Pourrons-nous en effet toujours porter à bout de bras un continent qui ne fait rien pour se prendre en charge et dont le poids démographique dépassera le milliard dans les années à venir? Durant trente années, l'afrique a tiré bénéfice de la confrontation Est-Ouest. Aujourd'hui, comme elle n'est plus un enjeu stratégique, elle a cessé être courtisée. Cette situation nouvelle est peut-être sa chance historique, car, pour la première fois, elle va être contrainte de trouver en elle-même les moyens propres d'une éventuelle réaction. Le seul moyen de l'aider efficacement est alors d'amorcer la décoopération. Dé-coopérer pour responsabiliser enfin. P.M. En résumé, vous êtes hostile à l'idée de recoloniser l'afrique, c'est-à-dire la mettre sous tutelle internationale? 19

20 B.L. Ma réponse sera claire: et pour quoi faire? A supposer que la recolonisation se produise, elle ne ferait que repousser le problème de quelques décennies. Nous avons déjà donné, sans résultat. Au moment des indépendances, l'afrique était sur pied. Elle a dilapidé son héritage. C'est sa responsabilité et son problème. Plus le nôtre. Aujourd'hui, recoloniser reviendrait à vouloir à tout prix faire accéder l'afrique à nos "modèles" civilisationnels. Il faut être universaliste pour vouloir suivre cette démarche. Si l'on croit en effet à l'universelle identité humaine, le développement est en effet théoriquement possible. Tout serait alors question de moyens et d'éducation. Il suffirait de reprendre l'afrique en charge, de la noyer sous les aides, d'encadrer, de former ses populations pour les faire accéder au "règne des Lumières". C'est cette idée qui a sous-tendu le mythe colonial jacobin. C'est sur cette philosophie qu'a reposé la philosophie coloniale de la IIIè et aussi de la IVè République. L'échec fut total. Selon moi, nos modèles, produits de notre longue histoire, ne sont pas applicables au sud du Sahara. Pour que l'afrique survive, il importe donc que cesse notre arrogant universalisme philosophique, philanthropique et démocratique. Interview réalisé par Philippe De Baleine; Document Paris Match du 19 janvier NDLR: Ces déclarations méritent réflexions. Nous demandons aux lecteurs de réagir. POESIE POESIA A criança nevoeira Criança Angolana, criança nevoeira Criança Africana, criança sem futura Sonho uma luz que acende no horizonte Angola verá uma luz, criança prosperá Sonho uma luz mais a nevoeira me impede a ver esta luz. Criança Angolana Criança com uma futura nevoeira Porque sofro da injustiçia! Papa, Mama, ja uma vez pensou na criança! Vejo no espelho uma luz acende no horizonte Bonomia ajuda a levar alegria e a sorte da criança Criança hoje amãnha homen Sonho uma luz que acende no horizonte Mais a nevoeira me impede de viver esta luz Unidade de um povo, uma linguagen Um pensamento, para iluminar a criança Pensa no inoncente, no futuro da criança Sou criança Angolana, Sou criança Africana Posso viver nesta luz se tu me acordar. Bunga João "Jeannot", Lausanne. 20

FRANCÊS INSTRUÇÕES 1 - ESTA PROVA CONTÉM 1 (UM) TEXTO SEGUIDO DE QUESTÕES DE COMPREENSÃO 2 - ESCOLHA E ASSINALE A ALTERNATIVA CORRETA, SEMPRE DE ACORDO COM O TEXTO EXISTE-T-IL DES RECETTES POUR ÊTRE HEUREUX?

Leia mais

A Associação de Pais do LFIP tem o prazer de vos anunciar que no dia 29 de Novembro de 2014 irá realizar-se o 3º Marché de Noël Solidaire.

A Associação de Pais do LFIP tem o prazer de vos anunciar que no dia 29 de Novembro de 2014 irá realizar-se o 3º Marché de Noël Solidaire. Caros pais, A Associação de Pais do LFIP tem o prazer de vos anunciar que no dia 29 de Novembro de 2014 irá realizar-se o 3º Marché de Noël Solidaire. Esta iniciativa insere-se no âmbito de um projeto

Leia mais

2.2. Ensino e a construção da cidadania: da moral religiosa à moral cívica.

2.2. Ensino e a construção da cidadania: da moral religiosa à moral cívica. 2.2. Ensino e a construção da cidadania: da moral religiosa à moral cívica. Cinq mémoires sur l instruc1on publique (1791). Présenta@on, notes, bi- bliographie et chronologie part Charles Coutel et Catherine

Leia mais

PAAES/UFU 2ª Etapa Subprograma 2011-2014

PAAES/UFU 2ª Etapa Subprograma 2011-2014 SERVIÇO PÚBLICO FEDERAL MINISTÉRIO DA EDUCAÇÃO UNIVERSIDADE FEDERAL DE UBERLÂNDIA Pró-Reitoria de Graduação Diretoria de Processos Seletivos PAAES 2ª ETAPA SUBPROGRAMA 2011/2014 24 de fevereiro de 2013

Leia mais

SÓ ABRA QUANDO AUTORIZADO.

SÓ ABRA QUANDO AUTORIZADO. UNIVERSIDADE FEDERAL DE MINAS GERAIS FRANCÊS 2 a Etapa SÓ ABRA QUANDO AUTORIZADO. Leia atentamente as instruções que se seguem. 1 - Este Caderno de Prova contém quatro questões, constituídas de itens e

Leia mais

As questões de 01 a 05, cujas respostas deverão ser redigidas EM PORTUGUÊS, referem -se ao texto abaixo.

As questões de 01 a 05, cujas respostas deverão ser redigidas EM PORTUGUÊS, referem -se ao texto abaixo. 1 2 3 4 5 Confira se os dados contidos na parte inferior desta capa estão corretos e, em seguida, assine no espaço reservado para isso. Se, em qualquer outro local deste Caderno, você assinar, rubricar,

Leia mais

PROVA DE EXPRESSÃO ORAL E

PROVA DE EXPRESSÃO ORAL E FRANCÊS 12.ºANO NÍVEL DE CONTINUAÇÃO PROVA DE EXPRESSÃO ORAL E Esta prova desenvolve-se em três partes e tem uma duração aproximada de 20 minutos para cada grupo de dois alunos. Domínios de referência

Leia mais

FR Appel à participation : Micro-résidence de production et d affichage, Porto, Portugal 18 Avril-28 Avril 2016.

FR Appel à participation : Micro-résidence de production et d affichage, Porto, Portugal 18 Avril-28 Avril 2016. FR Appel à participation : Micro-résidence de production et d affichage, Porto, Portugal 18 Avril-28 Avril 2016. L association In Extenso est historiquement liée aux projets «hors les murs» puisque sa

Leia mais

FAIRTRADE LABELLING ORGANIZATIONS INTERNATIONAL

FAIRTRADE LABELLING ORGANIZATIONS INTERNATIONAL A: Tous les acteurs de la filière du Commerce Equitable certifiés pour la mangue, la banane, la pulpe d araza / Produtores e Comerciantes certificados da manga, da banana e da polpa de araza de CJ Tous

Leia mais

Provas orais em Língua Estrangeira Ensino Secundário Francês 11º ano, Nível de Continuação Janeiro 2009

Provas orais em Língua Estrangeira Ensino Secundário Francês 11º ano, Nível de Continuação Janeiro 2009 Provas orais em Língua Estrangeira Ensino Secundário Francês 11º ano, Nível de Continuação Janeiro 2009 Esta prova desenvolve-se em três partes e tem uma duração aproximada de 15-20 minutos para cada grupo

Leia mais

ÉCOLE D HIVER ESCOLA DE INVERNO 2013 (DES)ENGAGEMENTS POLITIQUES ET CULTURELS PROGRAMME PROGRAMA. De 14 a 18 de Janeiro ORGANISATION ORGANIZAÇÃO

ÉCOLE D HIVER ESCOLA DE INVERNO 2013 (DES)ENGAGEMENTS POLITIQUES ET CULTURELS PROGRAMME PROGRAMA. De 14 a 18 de Janeiro ORGANISATION ORGANIZAÇÃO ÉCOLED HIVER ESCOLADEINVERNO2013 PROGRAMME PROGRAMA De14a18deJaneiro (DES)ENGAGEMENTSPOLITIQUESETCULTURELS ORGANISATION ORGANIZAÇÃO PARTENAIRES PARCEIROS DES)ENGAGEMENTSPOLITIQUESETCULTURELS SCIENCESPO

Leia mais

INVESTIGADORA DO CPIHTS DEFENDE TESE DE MESTRADO EM COIMBRA

INVESTIGADORA DO CPIHTS DEFENDE TESE DE MESTRADO EM COIMBRA INVESTIGADORA DO CPIHTS DEFENDE TESE DE MESTRADO EM COIMBRA A Dra. Sónia Maria dos Santos, Assistente Social, docente do Instituto Superior Miguel Torga, Investigadora do Centro Português de Investigação

Leia mais

Mateus Geraldo Xavier. Contribuição do Ensino Religioso no processo de educação da fé: um estudo teológico-pastoral. Dissertação de Mestrado

Mateus Geraldo Xavier. Contribuição do Ensino Religioso no processo de educação da fé: um estudo teológico-pastoral. Dissertação de Mestrado Mateus Geraldo Xavier Contribuição do Ensino Religioso no processo de educação da fé: um estudo teológico-pastoral Dissertação de Mestrado Programa de Pós-graduação em Teologia do Departamento de Teologia

Leia mais

PROVA GLOBAL DE 9º ANO DE ESCOLARIDADE FRANCÊS 3 2005-2006

PROVA GLOBAL DE 9º ANO DE ESCOLARIDADE FRANCÊS 3 2005-2006 ESCOLA PROVA GLOBAL DE 9º ANO DE ESCOLARIDADE FRANCÊS 3 2005-2006 I Lisez attentivement le texte ci-dessous et les questions pour avoir une vision globale de ce qu'on vous demande. Une eau pas très écolo!

Leia mais

Annales zéro baccalauréat 2013. Bac L - LV2. Ressources pour la classe de terminale. Portugais. Novembre 2012

Annales zéro baccalauréat 2013. Bac L - LV2. Ressources pour la classe de terminale. Portugais. Novembre 2012 éduscol Annales zéro baccalauréat 2013 Ressources pour la classe de terminale Bac L - LV2 Portugais Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre des activités d'enseignement

Leia mais

Resolução da Questão 1 Texto Definitivo

Resolução da Questão 1 Texto Definitivo Questão Internet: . Acesso em: abr. 0. Considerando a figura acima apresentada, redija um texto dissertativo que atenda, necessariamente, ao que se pede a seguir. Identifique a

Leia mais

Língua Estrangeira: FRANCÊS L alarme intelligente Finis les hurlements intempestifs, elle reconnaît les cambrioleurs Les alarmes, c est bien pratique Sauf quand ça se met à hurler à tout bout de champ

Leia mais

Vu de ma fenêtre O que eu vejo da minha janela

Vu de ma fenêtre O que eu vejo da minha janela Vu de ma fenêtre O que eu vejo da minha janela Jean Foucault Gloria Kirinus Appel à projet d écriture Chamado geral ao projeto de criação literária Août 2012 Agosto 2012 répondre à : Jean Foucault, jean.foucault0@orange.fr

Leia mais

CAFEZINHO BRASILEIRO A5

CAFEZINHO BRASILEIRO A5 1 PRONOMES (adjetivo) DEMONSTRATIVOS Déterminant Démonstratifs Oi Paulo, esse bola é do seu filho? Salut Paulo, ce balon est à ton fils? Sim, é dele. Oui, c est à lui. Les déterminants démonstratifs (pronomes

Leia mais

PLUS QU UNE ÉCOLE UN AVENIR MAIS QUE UMA ESCOLA UM FUTURO

PLUS QU UNE ÉCOLE UN AVENIR MAIS QUE UMA ESCOLA UM FUTURO PLUS QU UNE ÉCOLE UN AVENIR MAIS QUE UMA ESCOLA UM FUTURO MAIS QUE UMA ESCOLA UM FUTURO O Lycée Français International de Porto, localizado num local excecional, com amplos espaços verdes, não tem parado

Leia mais

APPEL À COMMUNICATIONS CHAMADA DE TRABALHOS

APPEL À COMMUNICATIONS CHAMADA DE TRABALHOS APPEL À COMMUNICATIONS CHAMADA DE TRABALHOS 4 ème Congrès TRANSFORMARE Centre Franco Brésilien de Recherches en Innovation, Organisations et Durabilité ISC Institut Supérieur de Commerce de Paris 22, bd

Leia mais

Ciência e Comunicação science et communication

Ciência e Comunicação science et communication Resumo résumé Os periódicos de divulgação científica sobre saúde procuram atingir um público fora do ambiente acadêmico com capas impressionantes, atrativas, sobretudo convincentes. A retórica nessas publicações

Leia mais

EQUIVALÊNCIAS DE CRÉDITOS EQUIVALÊNCIAS DE CRÉDITOS E DUPLOS DIPLOMAS EQUIVALENCES DE CRÉDITS ET DOUBLE DIPLÔMES

EQUIVALÊNCIAS DE CRÉDITOS EQUIVALÊNCIAS DE CRÉDITOS E DUPLOS DIPLOMAS EQUIVALENCES DE CRÉDITS ET DOUBLE DIPLÔMES Encontros Acadêmicos de São Paulo 23/09/2005 EQUIVALÊNCIAS DE CRÉDITOS E DUPLOS DIPLOMAS EQUIVALENCES DE CRÉDITS ET DOUBLE DIPLÔMES EQUIVALÊNCIAS DE CRÉDITOS Aproveitamento de estudos realizados em outra

Leia mais

Bienvenue à l'ecole en France Bemvindo à escola em França

Bienvenue à l'ecole en France Bemvindo à escola em França Bienvenue à l'ecole en France Bemvindo à escola em França Ses objectifs / OBJECTIVOS Éduquer pour vivre ensemble -> Educar para viver juntos Portugais Português Instruire pour comprendre aujourd hui, construire

Leia mais

1 por quarto, por estada 1 par chambre, par séjour

1 por quarto, por estada 1 par chambre, par séjour 1 por quarto, por estada 1 par chambre, par séjour 1 por quarto, por estada Desde 2012 que depositamos anualmente 10 000 na conta Small Gestures Big Hopes. Adicionalmente, contamos com os nossos hóspedes

Leia mais

Laurent FONBAUSTIER. Jeudi 18 octobre 2012

Laurent FONBAUSTIER. Jeudi 18 octobre 2012 Laurent FONBAUSTIER Jeudi 18 octobre 2012 France et Europe après Rio + 20 : Peut-on croire au développement durable? França e Europa pós Rio + 20 : Pode-se crer em desenvolvimento sustentável? I. UNE VOLONTÉ

Leia mais

GUIDE DE L ÉTUDIANT INTERNATIONAL

GUIDE DE L ÉTUDIANT INTERNATIONAL GUIDE DE L ÉTUDIANT INTERNATIONAL Votre arrivée à l UFCSPA demande des procédures administratives nécessaires à votre séjour au Brésil (visa, CPF, RNE) et à votre confort et sécurité (santé et transports),

Leia mais

6 Não será permitido o uso de dicionário.

6 Não será permitido o uso de dicionário. 1 2 3 4 5 Confira se os dados contidos na parte inferior desta capa estão corretos e, em seguida, assine no espaço reservado para isso. Se, em qualquer outro local deste Caderno, você assinar, rubricar,

Leia mais

6 Só será permitido o uso de dicionário FRANCÊS/FRANCÊS.

6 Só será permitido o uso de dicionário FRANCÊS/FRANCÊS. 1 2 3 4 5 Confira se os dados contidos na parte inferior desta capa estão corretos e, em seguida, assine no espaço reservado para isso. Se, em qualquer outro local deste Caderno, você assinar, rubricar,

Leia mais

Programação das atividades letivas para 2015/2016 Francês Nível 1 (Iniciação) - 10º Ano - Curso Profissional 123 Horas = 148 tempos letivos

Programação das atividades letivas para 2015/2016 Francês Nível 1 (Iniciação) - 10º Ano - Curso Profissional 123 Horas = 148 tempos letivos Programação das atividades letivas para 2015/2016 Francês Nível 1 (Iniciação) - 10º Ano - Curso Profissional 123 Horas = 148 tempos letivos Competências Essenciais Conteúdos Período Previstas Avaliação

Leia mais

Biblioteca Hilda Hilst (na República Dominicana) Cristiane Grando *

Biblioteca Hilda Hilst (na República Dominicana) Cristiane Grando * Biblioteca Hilda Hilst (na República Dominicana) Cristiane Grando * São Domingos, março de 2012 Escrito especialmente para o blog de Sônia Mara: http://www.aventurasdasonia.blogspot.com/2012/03/brasileiro-doseculo-o-homem-livro.html

Leia mais

Bienvenue au Cours Préparatoire Bemvindos à Primária

Bienvenue au Cours Préparatoire Bemvindos à Primária Bienvenue au Cours Préparatoire Bemvindos à Primária Ce qui ne change pas O que não se altera entre o pré-escolar e o 1º ano no LFIP L organisation administrative/a organização administrativa -Les contacts

Leia mais

A formação do engenheiro para as próximas décadas

A formação do engenheiro para as próximas décadas Seminário Inovação Pedagógica na Formação do Engenheiro Universidade de São Paulo Maio de 2003 A formação do engenheiro para as próximas décadas Henrique Lindenberg Neto Escola Politécnica da Universidade

Leia mais

Língua : Português e Francês Tradução simultânea. Sinopses das Intervenções :

Língua : Português e Francês Tradução simultânea. Sinopses das Intervenções : Encontro - Debate «Jóia, Espelho da Sociedade» Instituto Franco Português 25 de Fevereiro 2010 15h - 18h Parceria : IFP Ar.Co Comissariado e Moderação: Cristina Filipe Língua : Português e Francês Tradução

Leia mais

Informações básicas e. política de salário mínimo. Étude preliminaire de Claudio Dedecca (consultant BIT) avec appui de l INE PATRICK BELSER OIT

Informações básicas e. política de salário mínimo. Étude preliminaire de Claudio Dedecca (consultant BIT) avec appui de l INE PATRICK BELSER OIT Informações básicas e parâmetros para adoção da política de salário mínimo em Cabo Verde : Étude preliminaire de Claudio Dedecca (consultant BIT) avec appui de l INE PATRICK BELSER OIT STRUCTURE DE LA

Leia mais

Justiça Restaurativa, Experiências Brasileiras, Propostas e. Direitos Humanos

Justiça Restaurativa, Experiências Brasileiras, Propostas e. Direitos Humanos 1 Universidade Metodista de Piracicaba Faculdade de Direito Neemias Moretti Prudente Justiça Restaurativa, Experiências Brasileiras, Propostas e Direitos Humanos Piracicaba Fevereiro de 2009 2 Universidade

Leia mais

Télécommande standard non polarisée 0 039 01

Télécommande standard non polarisée 0 039 01 01 Télécommande standard non polarisée R Caractéristiques techniques Alimentation...:230 V± 50/60 Hz 10 ma Capacité des bornes : 2 X 1,5 mm 2 Fixation...:surrailoméga Encombrement.... : 4 modules (70 mm)

Leia mais

O USO E A IMPORTÂNCIA DA CANÇÃO NO PROCESSO DE ENSINO-APRENDIZAGEM EM CURSOS DE LÍNGUAS ESTRANGEIRAS

O USO E A IMPORTÂNCIA DA CANÇÃO NO PROCESSO DE ENSINO-APRENDIZAGEM EM CURSOS DE LÍNGUAS ESTRANGEIRAS O USO E A IMPORTÂNCIA DA CANÇÃO NO PROCESSO DE ENSINO-APRENDIZAGEM EM CURSOS DE LÍNGUAS ESTRANGEIRAS Manoela Salles Nery de Castro Eriton Rodrigues de França Departamento de Letras - UFRN RESUMO: O artigo

Leia mais

Carolina de Campos Borges PERMANÊNCIAS E MUDANÇAS: Individualismo, trajetórias de vida e família. Tese de Doutorado

Carolina de Campos Borges PERMANÊNCIAS E MUDANÇAS: Individualismo, trajetórias de vida e família. Tese de Doutorado Carolina de Campos Borges PERMANÊNCIAS E MUDANÇAS: Individualismo, trajetórias de vida e família Tese de Doutorado Tese apresentada ao Programa de Pós-graduação em Psicologia Clínica da PUC-Rio como requisito

Leia mais

CAFEZINHO BRASILEIRO A7

CAFEZINHO BRASILEIRO A7 1 VERBOS REGULARES -ER e -IR Verbes Réguliers -ER et -IR COMER ASSISTIR eu como assisto você come assiste nós comemos assistimos vocês comem assistem BEBER boire DEVER devoir VENDER vendre VIVER vivre

Leia mais

UQÀM Université du Québec à Montrilal

UQÀM Université du Québec à Montrilal UQÀM Université du Québec à Montrilal ENTENTE-CADRE entre UNIVERSIDADE FEDERAL DE SAO CARLOS, représentée par Dr. Targino de Araûjo Filho, recteur et UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL (UQAM),représentée

Leia mais

Guide de l étudiant haïtien boursier au Brésil

Guide de l étudiant haïtien boursier au Brésil Guide de l étudiant haïtien boursier au Brésil Programme Pro-HaÏti Toutes les informations y décrites doivent être interprétées conformément aux règles et aux restrictions légales du Brésil. Guide de l

Leia mais

O formulário de longa duração e o agendamento no seguinte endereço: http://riodejaneiro.ambafrance-br.org/spip.php?rubrique147

O formulário de longa duração e o agendamento no seguinte endereço: http://riodejaneiro.ambafrance-br.org/spip.php?rubrique147 VISTOS PARA MENORES O formulário de longa duração e o agendamento no seguinte endereço: http://riodejaneiro.ambafrance-br.org/spip.php?rubrique147 Taxa do visto ( não reembolsável) : Paga em Reais (espece),

Leia mais

MERCI DE NOUS RENVOYER VOTRE TEST A : info@soft-formation.com TEST PORTUGAIS NOM DU STAGIAIRE : PRENOM DU STAGIAIRE :

MERCI DE NOUS RENVOYER VOTRE TEST A : info@soft-formation.com TEST PORTUGAIS NOM DU STAGIAIRE : PRENOM DU STAGIAIRE : - 1 - MERCI DE NOUS RENVOYER VOTRE TEST A : info@soft-formation.com TEST PORTUGAIS SOCIETE : RESPONSABLE FORMATION : TELEPHONE : FAX : NOM DU STAGIAIRE : PRENOM DU STAGIAIRE : TELEPHONE : FAX : DATE DU

Leia mais

Importância do desenvolvimento da competência ética nos estudantes de enfermagem

Importância do desenvolvimento da competência ética nos estudantes de enfermagem Importância do desenvolvimento da competência ética nos estudantes de enfermagem Importance du développement de la compétence éthique chez les étudiants infirmiers Maria Susana Pacheco (Escola Superior

Leia mais

PORTUGUÊS DE VIAGEM PV3 - RESTAURANTE A

PORTUGUÊS DE VIAGEM PV3 - RESTAURANTE A 1 TIPOS DE RESTAURANTES PORTUGUÊS DE VIAGEM Falar sobre a comida é uma delícia! Mas falar sobre a comida no Brasil é assunto extenso! Existem muitas variações entre as regiões brasileiras. Então, vamos

Leia mais

X-MET8000. Confie, mas verifique: garanta a qualidade do produto com o último analisador de XRF portátil da Oxford Instruments

X-MET8000. Confie, mas verifique: garanta a qualidade do produto com o último analisador de XRF portátil da Oxford Instruments QUALIDADE Confie, mas verifique: garanta a qualidade do produto com o último analisador de XRF portátil da Oxford Instruments Identificação rápida e confiável de ligas e composições elementares para: Controle

Leia mais

6 Só será permitido o uso de dicionário FRANCÊS/FRANCÊS.

6 Só será permitido o uso de dicionário FRANCÊS/FRANCÊS. 1 2 3 4 5 Confira se os dados contidos na parte inferior desta capa estão corretos e, em seguida, assine no espaço reservado para isso. Se, em qualquer outro local deste Caderno, você assinar, rubricar,

Leia mais

CONSULADO GERAL DA FRANCA EM SAO PAULO. O agendamento do seu pedido de visto é feito através do site: http://saopaulo.ambafrance-br.

CONSULADO GERAL DA FRANCA EM SAO PAULO. O agendamento do seu pedido de visto é feito através do site: http://saopaulo.ambafrance-br. CONSULADO GERAL DA FRANCA EM SAO PAULO (atualizado em : 29/08/2014) PEDIDO DE VISTO DE LONGA DURACAO (superior a 3 meses) MENORES ESCOLARIZADOS E DESACOMPAHADOS VIAGEMS ORGANIZADAS POR INTITUCOES OU AGENCIAS

Leia mais

DOSSIER DE CANDIDATURE EN ECHANGE PROGRAMME GRENOBLE-BRESIL 2012-2013

DOSSIER DE CANDIDATURE EN ECHANGE PROGRAMME GRENOBLE-BRESIL 2012-2013 Réservé à L Université de Grenoble : Dossier reçu le : // Dossier n : Brésil 2012/ Photo DOSSIER DE CANDIDATURE EN ECHANGE PROGRAMME GRENOBLE-BRESIL 2012-2013 Ce formulaire vous est remis par le service

Leia mais

Verbos transitivos indiretos em francês: proposta de base de dados

Verbos transitivos indiretos em francês: proposta de base de dados Verbos transitivos indiretos em francês: proposta de base de dados Aline Vasconcelos Sabrina Salaberry Isasa Cleci Regina Bevilacqua Patrícia Chittoni Ramos Reuillard UFRGS Resumo: Uma das maiores dificuldades

Leia mais

Forma e significado no cartoon e no sítio Web: a questão do género textual Audria Leal & Matilde Gonçalves

Forma e significado no cartoon e no sítio Web: a questão do género textual Audria Leal & Matilde Gonçalves Forma e significado no cartoon e no sítio Web: a questão do género textual Audria Leal & Matilde Gonçalves Abstract: Taking into account the theory of Socio-discursive Interactionism developed by Bronckart

Leia mais

6 Não será permitido o uso de dicionário.

6 Não será permitido o uso de dicionário. 1 2 3 4 5 Confira se os dados contidos na parte inferior desta capa estão corretos e, em seguida, assine no espaço reservado para isso. Se, em qualquer outro local deste Caderno, você assinar, rubricar,

Leia mais

3. QUANTIDADE E DURAÇÃO DA BOLSA Será concedida 01 (uma) bolsa, com duração de 01 (um) mês.

3. QUANTIDADE E DURAÇÃO DA BOLSA Será concedida 01 (uma) bolsa, com duração de 01 (um) mês. PROCESSO SELETIVO SIMPLIFICADO IPEA/PROCIN Nº 008/2015 - CONCESSÃO DE BOLSAS O Instituto de Pesquisa Econômica Aplicada (IPEA), fundação pública vinculada à Secretaria de Assuntos Estratégicos da Presidência

Leia mais

ESCOLA SECUNDÁRIA DE D. DINIS TESTE DE FRANCÊS NÍVEL 3 MAIO 2005 9º ANO DE ESCOLARIDADE

ESCOLA SECUNDÁRIA DE D. DINIS TESTE DE FRANCÊS NÍVEL 3 MAIO 2005 9º ANO DE ESCOLARIDADE ESCOLA SECUNDÁRIA DE D. DINIS TESTE DE FRANCÊS NÍVEL 3 MAIO 2005 9º ANO DE ESCOLARIDADE Lisez ce texte attentivement et répondez aux questionnaires qui le suivent: À Paris, l été dernier, la pollution

Leia mais

SERVIÇO PÚBLICO FEDERAL MINISTÉRIO DA EDUCAÇÃO UNIVERSIDADE FEDERAL DE UBERLÂNDIA Pró-Reitoria de Graduação Diretoria de Processos Seletivos

SERVIÇO PÚBLICO FEDERAL MINISTÉRIO DA EDUCAÇÃO UNIVERSIDADE FEDERAL DE UBERLÂNDIA Pró-Reitoria de Graduação Diretoria de Processos Seletivos SERVIÇO PÚBLICO FEDERAL MINISTÉRIO DA EDUCAÇÃO UNIVERSIDADE FEDERAL DE UBERLÂNDIA Pró-Reitoria de Graduação Diretoria de Processos Seletivos Processo Seletivo 2014/2 Primeira Fase 11 de maio de 2014 FRANCÊS

Leia mais

de manuais concebidos segundo a Perspectiva Acional

de manuais concebidos segundo a Perspectiva Acional 1. NOME COMPLETO: HYANNA C. DIAS DE MEDEIROS 2. E-MAIL: hyanna.medeiros@usp.br 3. ALUNO: X EX-ALUNO: 4. PESQUISA : X INICIAÇÃO CIENTÍFICA MESTRADO DOUTORADO 5. ÁREA DE PESQUISA: X LÍNGUA, LINGUÍSTICA E

Leia mais

Prova Escrita de Francês

Prova Escrita de Francês EXAME FINAL NACIONAL DO ENSINO SECUNDÁRIO Prova Escrita de Francês 11.º Ano de Escolaridade Continuação bienal Decreto-Lei n.º 19/2012, de 5 de julho Prova 517/1.ª Fase 7 Páginas Duração da Prova: 120

Leia mais

O Portal Digital da Diversidade Cultural Le Portail Numérique de la Diversité Culturelle

O Portal Digital da Diversidade Cultural Le Portail Numérique de la Diversité Culturelle O Portal Digital da Diversidade Cultural Le Portail Numérique de la Diversité Culturelle Carmen Aguiar (Unesp) Éder Moreira (Unip) Resumo Este projeto surgiu como resultado de pesquisas sobre educação

Leia mais

DIÁRIO DE BORDO CONTINGENTE PORTUGUÊS. 22 a 25 de Abril de 2011

DIÁRIO DE BORDO CONTINGENTE PORTUGUÊS. 22 a 25 de Abril de 2011 DIÁRIO DE BORDO CONTINGENTE PORTUGUÊS. 22 a 25 de Abril de 2011 2 MENSAGEM DO CHEFE DE CONTINGENTE Meus caros Caminheiros, Companheiros e Dirigentes... Mais uma vez, uns quantos de nós, terão oportunidade

Leia mais

Introdução A Síndrome de Burnout é considerada uma das principais conseqüências do estresse profissional, sendo definida por Maslach e Jackson (apud

Introdução A Síndrome de Burnout é considerada uma das principais conseqüências do estresse profissional, sendo definida por Maslach e Jackson (apud AVALIAÇÃO DA SÍNDROME DE BURNOUT NA EQUIPE DE ENFERMAGEM DA UTI-ADULTO DO HOSPITAL SEPACO ÉVALUATION DU SYNDROME DE BURNOUT DANS L ÉQUIPE DES INFIRMIERS DE L UTI-ADULTE DE L HOPITAL SEPACO. Instituição:

Leia mais

Da (im)possibilidade da Linguística Geral. Palavras-chave: Linguística Geral, Arbitrariedade do signo, Saussure.

Da (im)possibilidade da Linguística Geral. Palavras-chave: Linguística Geral, Arbitrariedade do signo, Saussure. 1 Da (im)possibilidade da Linguística Geral Flávia Santos da SILVA Universidade Federal de Uberlândia flaviasantosbr@hotmail.com Resumo: A noção de Linguística Geral (doravante LG) começou a ser discutida

Leia mais

Boletim da Cooperação Brasil-França sobre Áreas Protegidas

Boletim da Cooperação Brasil-França sobre Áreas Protegidas Boletim da Cooperação Brasil-França sobre Áreas Protegidas Nº1 -Março/2009 Baixo rio Negro - Baixo Sul da Bahia - Extremo Sul da Bahia - Grande Sertão Veredas Peruaçu - Ibiapaba Sobral - Itabira - Jureia

Leia mais

Linus Pauling Fascina Ana Maria Malik

Linus Pauling Fascina Ana Maria Malik Filantropia como estratégia em cinco organizações hospitalares privadas no Município de São Paulo - Brasil Philanthropie comme stratégie dans cinq organisations hospitaliers privée à são Paulo - Brasil

Leia mais

Championnat du Monde des Jeunes Eau Douce U14 U18 U23

Championnat du Monde des Jeunes Eau Douce U14 U18 U23 Championnat du Monde des Jeunes Eau Douce U14 U18 U23 Organization: Support: Invitation Monsieur le Président, La Fédération Portugaise de Pêche Sportive a l honneur d inviter l équipe nationale de votre

Leia mais

Interferência do português língua materna vs supergeneralização na escrita em francês

Interferência do português língua materna vs supergeneralização na escrita em francês Interferência do português língua materna vs supergeneralização na escrita em francês Pablo Diego Niederauer Bernardi * (UFPel) Isabella Mozzilo (UFPel) Aprender línguas pressupõe o desenvolvimento de

Leia mais

percursos, concretizações, perspetivas

percursos, concretizações, perspetivas Políticas Públicas para o Património Imaterial na Europa do Sul: percursos, concretizações, perspetivas Lisboa, auditório do Institut Français du Portugal 27 e 28 de novembro de 2012 Destinatários: Profissionais,

Leia mais

ORIENTAÇÕES GERAIS AOS CANDIDATOS

ORIENTAÇÕES GERAIS AOS CANDIDATOS ORIENTAÇÕES GERAIS AOS CANDIDATOS 1 Confira se este caderno contém uma proposta de redação e 06 questões discursivas, distribuídas conforme o quadro abaixo. TIPO CONTEÚDO Nº DE QUESTÕES E PROPOSTA Redação

Leia mais

Processo Seletivo Vestibular 2010

Processo Seletivo Vestibular 2010 UNIVERSIDADE FEDERAL DO ACRE Processo Seletivo Vestibular 2010 Caderno A 8 de novembro de 2009 Português Biologia Inglê Francês Espanhol Geografia Matemática Química FRANCÊS Língua Francesa As questões

Leia mais

CADERNO DE PROVA 1.ª FASE

CADERNO DE PROVA 1.ª FASE AZUL CADERNO DE PROVA 1.ª FASE Francês Nome do candidato Nome do curso / Turno Local de oferta do curso N.º de inscrição Assinatura do candidato Coordenação de Exames Vestibulares I N S T R U Ç Õ E S LEIA

Leia mais

Joseph Monier Parte I O inventor do cimento armado. Notas de aula. Prof. Eduardo C. S. Thomaz. pág. 2/14. Bois de Boulogne.

Joseph Monier Parte I O inventor do cimento armado. Notas de aula. Prof. Eduardo C. S. Thomaz. pág. 2/14. Bois de Boulogne. pág. 1/14 '' Le jardinier Joseph Monier inventeur du béton armé (1823-1906)''. O JARDINEIRO JOSEPH MONIER INVENTOR DO CONCRETO ARMADO http://en.wikipedia.org/wiki/joseph_monier http://www.scoop.it/t/what-s-going-on-in-the-sigalon-valley/p/106869709/conference-joseph-monier-inventeur-du-beton-arme-uzes

Leia mais

Para uma fenomenologia do conhecimento: a superação do mentalismo em Merleau-Ponty

Para uma fenomenologia do conhecimento: a superação do mentalismo em Merleau-Ponty Para uma fenomenologia do conhecimento: a superação do mentalismo em Merleau-Ponty Para uma fenomenologia do conhecimento: a superação do mentalismo em Merleau-Ponty Romana Valente Pinho 1 Resumo Para

Leia mais

34º CAMPEONATO DA EUROPA DE SUB-17 MASCULINOS

34º CAMPEONATO DA EUROPA DE SUB-17 MASCULINOS Para: De: FEDERAÇÕES EUROPEIAS PRESIDENTE DO CERH Data: 22 de Março de 2014 Assunto: 34º CAMPEONATO DA EUROPA DE SUB-17 MASCULINOS Exmºs Senhores: Como estabelecido no ponto 4 do meu Comunicado refª FG-005/2014,

Leia mais

PLANIFICAÇÃO ANUAL DE CONTEÚDOS DISCIPLINA:Francês 7ºAno Nível I (Turmas A/B/C/D/E)

PLANIFICAÇÃO ANUAL DE CONTEÚDOS DISCIPLINA:Francês 7ºAno Nível I (Turmas A/B/C/D/E) PLANIFICAÇÃO ANUAL DE CONTEÚDOS DISCIPLINA:Francês 7ºAno Nível I (Turmas A/B/C/D/E) Ano Letivo 2012/2013 Temáticos Unité 0 JE COMMENCE Os pronomes pessoais Os números cardinais (1) ( 0-19) Conteúdos Nº

Leia mais

N. o 66 19-3-1998 DIÁRIO DA REPÚBLICA I SÉRIE-A

N. o 66 19-3-1998 DIÁRIO DA REPÚBLICA I SÉRIE-A 1195 esta não poderá ser interpretada como isentando os funcionários de nacionalidade portuguesa da prestação de serviço militar obrigatório ou do serviço cívico que o pode substituir. Artigo 8. o 1 Os

Leia mais

Prova Escrita de Francês

Prova Escrita de Francês Exame Final Nacional do Ensino Secundário Prova Escrita de Francês 11.º Ano de Escolaridade Continuação bienal Decreto-Lei n.º 139/2012, de de julho Prova 17/1.ª Fase Critérios de Classificação 7 Páginas

Leia mais

ANIMAÇÃO SOCIOCULTURAL: PRINCÍPIOS EXTRAÍDOS DE UMA ANÁLISE DA PRÁTICA

ANIMAÇÃO SOCIOCULTURAL: PRINCÍPIOS EXTRAÍDOS DE UMA ANÁLISE DA PRÁTICA ANIMAÇÃO SOCIOCULTURAL: PRINCÍPIOS EXTRAÍDOS DE UMA ANÁLISE DA PRÁTICA (luizgustavolfreire@ug.com.br) 1 RESUMO Cresce no Brasil a necessidade de pensar a escola como ambiente privilegiado para o desenvolvimento

Leia mais

QUE CURRÍCULO PARA O SÉCULO XXI?

QUE CURRÍCULO PARA O SÉCULO XXI? CONFERÊNCIA QUE CURRÍCULO PARA O SÉCULO XXI? 7 de Junho de 2010 Sala do Senado Assembleia da República ÍNDICE SESSÃO DE ABERTURA Luiz Fagundes Duarte (Presidente da Comissão de Educação e Ciência) 3 Ana

Leia mais

L organisation humanitaire Médecins

L organisation humanitaire Médecins MSF abre em Moscou um centro que abrigará as crianças de rua A organização humanitária Médicos sem Fronteiras abriu em Moscou um centro de acolhimento para crianças de rua. No abrigo eles terão diversas

Leia mais

Séminaire national sur «Les Etats-Nations face aux défis de l'intégration régionale en Afrique de l'ouest le cas du Cap Vert» RAPPORT FINAL

Séminaire national sur «Les Etats-Nations face aux défis de l'intégration régionale en Afrique de l'ouest le cas du Cap Vert» RAPPORT FINAL CI Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture F U 1NTT3A Ç Ã O AMÍLCAR CABRAL Séminaire national sur «Les Etats-Nations face aux défis de l'intégration régionale en Afrique

Leia mais

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Leia mais

MODALIDADES DE FINANCIAMENTO DA FORMAÇÃO PROFISSIONAL Como mobilizar os recursos do setor privado?

MODALIDADES DE FINANCIAMENTO DA FORMAÇÃO PROFISSIONAL Como mobilizar os recursos do setor privado? MODALIDADES DE FINANCIAMENTO DA FORMAÇÃO PROFISSIONAL Como mobilizar os recursos do setor privado? Apresentação Marc Ziegler / Instituições e desenvolvimento REFERÊNCIA ÀS PRINCIPAIS FONTES DE FINANCIAMENTO

Leia mais

Projet présenté par le Stand Portugais

Projet présenté par le Stand Portugais Projet présenté par le Stand Portugais L'Estação Missionária de Padiae Construction de toilettes pour le grand salon polyvalent Centre Social de Nossa Senhora de Fátima Oecussi -Timor-Oriental ( -----------------------------

Leia mais

HISTÓRIA DE PORTUGAL DE COR

HISTÓRIA DE PORTUGAL DE COR HISTÓRIA DE PORTUGAL DE COR Ilustrada com as cores nacionais por Almada de cor, quer dizer é o coração que se lembra Paris 1919 Dedicatória perpétua: Para Ti, para que não penses que o vou dedicar a uma

Leia mais

PÚBLIO, Marcelo Abilio

PÚBLIO, Marcelo Abilio PÚBLIO, Marcelo Abilio Né le 10 juin 1975 à Sorocaba-SP (Brésil) m.publio@gmail.com Situation actuelle Depuis 2013 : Enseignant-Chercheur en photographie, audiovisuel et cinéma d animation à l'université

Leia mais

UNIVERSIDADE ESTADUAL DE FEIRA DE SANTANA DEPARTAMENTO DE LETRAS E ARTES METODOLOGIA DA PESQUISA EM LETRAS MINISTRANTE : Girlene Lima Portela

UNIVERSIDADE ESTADUAL DE FEIRA DE SANTANA DEPARTAMENTO DE LETRAS E ARTES METODOLOGIA DA PESQUISA EM LETRAS MINISTRANTE : Girlene Lima Portela UNIVERSIDADE ESTADUAL DE FEIRA DE SANTANA DEPARTAMENTO DE LETRAS E ARTES METODOLOGIA DA PESQUISA EM LETRAS MINISTRANTE : Girlene Lima Portela ABORDAGENS TEÓRICO-METODOLÓGICAS Pesquisa quantitativa ou qualitativa?

Leia mais

LÍNGUA PORTUGUESA PARA SURDOS NA MODALIDADE ESCRITA, ENFRENTANDO DESAFIOS PARA INCLUIR.

LÍNGUA PORTUGUESA PARA SURDOS NA MODALIDADE ESCRITA, ENFRENTANDO DESAFIOS PARA INCLUIR. LÍNGUA PORTUGUESA PARA SURDOS NA MODALIDADE ESCRITA, ENFRENTANDO DESAFIOS PARA INCLUIR. Sandra Maria de Oliveira Diniz Santos - UFPB sandradinizz@hotmail.com Elizete Olinto Ferreira dos Santos UFPB elizeteolinto@gmail.com

Leia mais

A pedagogia da luz na recriação do cego de nascença Jo 9,1-12

A pedagogia da luz na recriação do cego de nascença Jo 9,1-12 Maria da Conceição Vieira A pedagogia da luz na recriação do cego de nascença Jo 9,1-12 Dissertação de Mestrado Dissertação apresentada ao programa de Pós-Graduação em Teologia PUC-Rio, como requisito

Leia mais

7 A francofonia: descentralizar para democratizar o ensino do francês.

7 A francofonia: descentralizar para democratizar o ensino do francês. 140 7 A francofonia: descentralizar para democratizar o ensino do francês. 550 empresas francesas no Brasil. E você ainda não fala francês? (Publicidade da Aliança francesa veiculada no Rio, em 2006) 7.1

Leia mais

Marquês de Pombal, et Restauradores. Avenida da Liberdade

Marquês de Pombal, et Restauradores. Avenida da Liberdade Marquês de Pombal, et Restauradores À voir, à faire 3 Cafés et restos 9 Bars et boîtes de nuit 11 Salles de spectacle et activités culturelles 11 Index 12 À voir, à faire 3 Marquês de Pombal, et Restauradores

Leia mais

Frank Engel & Carlos Coelho. Un acquis à défendre, une ambition à développer. A Europa. Um acquis a defender, uma ambição a desenvolver

Frank Engel & Carlos Coelho. Un acquis à défendre, une ambition à développer. A Europa. Um acquis a defender, uma ambição a desenvolver Frank Engel & Carlos Coelho L Europe des droits et des libertés Un acquis à défendre, une ambition à développer A Europa dos direitos e liberdades Um acquis a defender, uma ambição a desenvolver 2 L Europe

Leia mais

Autonomia e o comportamento ético do aluno da educação à distância Autonomie et comportement éthique des étudiants de l'enseignement à distance

Autonomia e o comportamento ético do aluno da educação à distância Autonomie et comportement éthique des étudiants de l'enseignement à distance Autonomia e o comportamento ético do aluno da educação à distância Autonomie et comportement éthique des étudiants de l'enseignement à distance Adriano Faria (Universidade Tuiuti do Paraná) Valmir Thomé

Leia mais

Trouvez des candidats appropriés plus rapidement. Plus facile et moins cher avec le PEP-Localisateur de Talents!

Trouvez des candidats appropriés plus rapidement. Plus facile et moins cher avec le PEP-Localisateur de Talents! Plus facile et moins cher avec le PEP-Localisateur de Talents! P résélection avec le Localisateur de Talents: Example avec de nombreuses applications En seulement 2 semaines, 3135 candidats pour un Call-Center

Leia mais

RARI Construções Metálicas, Engenharia, Projectos e Soluções Industriais, SA. RARI TECH Septembre 2015

RARI Construções Metálicas, Engenharia, Projectos e Soluções Industriais, SA. RARI TECH Septembre 2015 RARI Construções Metálicas, Engenharia, Projectos e Soluções Industriais, SA. RARI TECH Septembre 2015 QUI SOMMES-NOUS? RARI Construções Metálicas, Engenharia, Projectos e Soluções Industriais SA. est

Leia mais

A literatura uma viagem inesgotável e sem fronteiras *

A literatura uma viagem inesgotável e sem fronteiras * A literatura uma viagem inesgotável e sem fronteiras * Irene de Paula Resumo: O objetivo deste artigo é fazer uma análise dos temas que foram essenciais na elaboração e na trajetória literária do escritor

Leia mais

Algumas passagens em Kardec sobre a filosofia espírita

Algumas passagens em Kardec sobre a filosofia espírita Algumas passagens em Kardec sobre a filosofia espírita (compiladas por Silvio Seno Chibeni) I. O Livro dos Espíritos Folha de rosto: Filosofia Espiritualista Introdução, XVII: A razão nos diz que entre

Leia mais

Parlez-vous européen?

Parlez-vous européen? Parlez-vous européen? A BONECA BRAILLIN 1. Résumé Parece uma boneca normal mas não é. A Braillin possui seis botões em relevo correspondentes aos seis pontos base da linguagem braille (P.) / braile (B.).

Leia mais

A experiência do ser humano cartesiano

A experiência do ser humano cartesiano A experiência do ser humano cartesiano Juliana da Silveira Pinheiro Data de submissão: 30 maio 2011 Data de aprovação: 18 jul. 2011 Resumo O presente artigo pretende apresentar a idéia de que o ser humano

Leia mais

Ética e formação de profissionais da educação e da investigação educacional La responsabilité dans le domaine de la recherche-action

Ética e formação de profissionais da educação e da investigação educacional La responsabilité dans le domaine de la recherche-action Ética e formação de profissionais da educação e da investigação educacional La responsabilité dans le domaine de la recherche-action Isabel Morais Costa (Universidade de Trás-os-Montes e Alto Douro) Resumo

Leia mais

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL ET TECHNOLOGIQUE. Session 2011 PORTUGAIS LANGUE VIVANTE 2

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL ET TECHNOLOGIQUE. Session 2011 PORTUGAIS LANGUE VIVANTE 2 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL ET TECHNOLOGIQUE Session 2011 PORTUGAIS LANGUE VIVANTE 2 Série L : 3 heures coefficient 4 Série S : 2 heures coefficient 2 Série STG (sauf CGRH) : 2 heures coefficient 2 Série STG

Leia mais